Université Laval
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire

arts

Volume 48, numéro 1724 janvier 2013

Changez de disque!

La Galerie des arts visuels accueillera bientôt l’artiste torontois Gordon Monahan, figure emblématique de la conception sonore contemporaine
Le Mois Multi nous fait oublier le froid sibérien de février en conviant plus d’une centaine d’artistes multidisciplinaires à Québec. Pour la première fois, le festival fait appel à l’Université pour présenter une installation sonore qui risque d’attirer les foules: Resonant Platinum Records, du compositeur et artiste audio Gordon Monahan.

Avec ce projet, l’artiste torontois, fidèle à son habitude, expérimentera une série de sons insolites. L’installation sera composée de 12 disques d’aluminium suspendus au plafond par des cordes de piano. Un système mécanique transmettra par oscillation un signal sonore à chacune de ces cordes. «Ce dispositif ingénieux fera en sorte que chacun des disques deviendra un véritable haut-parleur. Il en résultera une composition sonore finement travaillée, qui sera diffusée dans l’espace», explique la directrice artistique du Mois Multi, Vivianne Paradis.

Le concept, qui a attiré l’été dernier plus de 5 000 visiteurs à Berlin, résulte d’un long processus de recherche. Depuis 30 ans, l’artiste expérimente différentes façons de faire vibrer les cordes de piano, notamment avec le vent. Fasciné par le son électronique provoqué par ces balancements, il a conçu un système permettant d’automatiser le processus.

Pianiste de formation et grand collectionneur de microsillons, il a voulu rendre hommage à la musique analogique en ayant recours aux disques d’aluminium. «Il y a une grosse différence de qualité sonore entre un vinyle et un mp3, remarque le créateur, joint à Ottawa. Tu peux avoir un vinyle vieux de 50 ans et il fonctionnera toujours! Qu’arrivera-t-il avec les mp3 dans 50 ans? Je ne sais pas.» Il reconnaît tout de même transférer la majorité de sa musique sur ordinateur. «J’aime aussi le côté digital de la musique. La numérisation a facilité la création. C’est moins cher, tu n’as besoin que d’un ordinateur.»

Grand admirateur du Mois Multi, Gordon Monahan se dit ravi de venir présenter son travail à Québec. «L’organisation de ce festival est très sophistiquée et digne des standards internationaux», estime cet artiste volubile et passionné, qui s’envolera bientôt vers l’Europe pour une tournée.

De passage à l’École des arts visuels, il pourra rencontrer les étudiants et les professeurs, mais aussi les artistes qui gravitent dans le quartier. Une équipe de stagiaires contribuera d’ailleurs à monter son installation. «La Fabrique n’est pas seulement un pavillon. C’est un milieu de vie», dit la directrice de la Galerie des arts visuels, Lisanne Nadeau. Celle-ci estime que la venue de Gordon Monahan aura des répercussions positives sur les étudiants. «Ce type de rencontre peut être déterminante dans le parcours d’un artiste de la relève. Ça peut l’encourager à poursuivre et lui montrer de nouvelles avenues de création.»

Du 31 janvier au 3 mars, à la Galerie des arts visuels (295, boulevard Charest Est). Celle-ci est ouverte du mercredi au dimanche de 12h à 17h. Vernissage en présence de l’artiste le jeudi 31 janvier à 16h30.
Photo
L'installation sonore Resonant Platinum Records a attiré des milliers de visiteurs à Berlin avant d'être présentée à la Galerie des arts visuels.
Photo: Gordon Monahan