Université Laval
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire

arts

Volume 48, numéro 1617 janvier 2013

Cinq pièces en hiver

La troupe de théâtre Les Treize présente les œuvres au menu de sa nouvelle saison
Cet hiver, de février à avril, la troupe de théâtre semi-professionnelle Les Treize présente cinq nouvelles pièces. De Shakespeare à Anouilh en passant par Pierre Falardeau et une œuvre de création originale, il y en aura pour tous les goûts.

La saison débute avec une adaptation musicale de la pièce de Shakespeare Mesure pour mesure, écrite et mise en scène par Maxime Robin. Les représentations auront lieu du 6 au 10 février à l’amphithéâtre Hydro-Québec. Cette pièce raconte l’histoire d’Angelo qui, en l’absence du duc, doit veiller sur la ville de Venise. Dès qu’il en a le pouvoir, celui-ci met en place une loi contre la fornication en dehors du mariage. Une des premières victimes de cette législation est Claudio, le frère d’Isabella, une novice pure et chaste. Ce frère, qui a mis enceinte sa fiancée, est condamné à mort. Isabella, par loyauté filiale, vient donc plaider pour la vie de Claudio devant Angelo qui succombe à ses charmes et lui propose de coucher avec lui pour permettre à Claudio d’avoir la vie sauve!

La programmation se poursuit avec une pièce sombre, Amen, une création originale de Dominic Desnoyers et Nicolas Drolet mise en scène par le premier. Cette pièce sera jouée du 17 au 21 février au Théâtre de poche. Thomas et Jake sont deux cousins qui extorquent de l’argent aux mauvais payeurs afin de graisser les pattes de leur patronne. Après avoir commis une erreur, ils doivent se cacher et se refaire une vie. Or, ils découvrent qu’ils peuvent faire de l’argent en profitant de la naïveté d’autrui: ils ouvrent donc une petite agence d’exorcisme à domicile. La popularité de leur commerce permet bientôt à leurs ennemis de retrouver leur trace.

Le mois de mars mettra en vedette la pièce bien connue de Pierre Falardeau, 15 février 1839, mise en scène par Odré Simard. Celle-ci sera à l’affiche du 13 au 17 à l’amphithéâtre Hydro-Québec. Au lendemain de l’insurrection de 1837, 800 patriotes sont enfermés, dont 100 sont condamnés à mort. Au matin du 14 février 1839, François-Marie-Thomas de Lorimier et Charles Hindelang apprennent qu’ils seront pendus le lendemain. Pendant 24 heures, ils affrontent la mort en compagnie de leurs compagnons d’armes.

Du 20 au 24 mars, les spectateurs pourront découvrir Colombe du dramaturge Jean Anouilh, à l’amphithéâtre Hydro-Québec. Mise en scène par Jennifer Gagnon Thibault, cette œuvre met en scène un pianiste, Julien, qui laisse à contrecœur sa jeune épouse Colombe aux soins de sa mère, la vieille actrice madame Alexandra, le temps de faire son service militaire. Colombe a vite fait de charmer madame Alexandra qui l’enrôle dans sa troupe. Or, plusieurs hommes ne tardent pas à tourner autour de la belle ingénue, et Julien reçoit une lettre qui le rappelle auprès de son infidèle. Mais Colombe l’a-t-elle vraiment trompé, et cette âme légère peut-elle vraiment combler Julien l’exigeant?

La saison s’achève en avril, du 3 au 7, avec le huis clos Cinq filles avec la même robe d’Alan Ball, qui sera mis en scène par Julie L’Espérance au Théâtre de poche. Cinq demoiselles d’honneur réussissent à s’échapper de la noce extravagante et démesurée de Chantal, que toutes enviaient au secondaire. Elles ont vite fait, au fil des conversations, de s’apercevoir qu’aucune d’entre elles n’est véritablement amie avec la mariée. Il y a Carolyne, la jeune sœur de Chantal, Sophie, la très chrétienne, Patricia, la croqueuse d’hommes, Vicky, la lesbienne, et la toujours malheureuse en amour Marie-Jo. Tout y passe lors de ces confidences: relations amoureuses, sexe, religion, souvenirs et rêves déçus. Même que certaines révélations viendront changer le cours de leur vie.

Les représentations ont lieu à 20h. Les billets sont en prévente au coût de 12$ au Bureau de la vie étudiante (local 2344 du pavillon Alphonse-Desjardins). À la porte, le soir des représentations, l’entrée est de 14$.  www.lestreize.org
Photo
Souvenir de la dernière saison des Treize : la troupe de la pièce La Falaise entoure la dramaturge Maude Bégin-Robitaille.
Photo: Marc Robitaille

commentez

partagez

 
haut
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire
Direction des communications

Questions et commentaires?
Le-Fil@dc.ulaval.ca

© 2012 Université Laval, tous droits réservés
Visitez ulaval.ca