Université Laval
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire

actualités

Volume 48, numéro 2314 mars 2013

Un été de connaissances

Entre mai et octobre, l’Université offrira 66 écoles d’été, autant d’occasions pour accroître ses compétences
L’Union européenne, l’agriculture urbaine et la ville intelligente. Pour la première fois, l’Université Laval tiendra des écoles d’été sur ces trois thèmes. Organisée par la Faculté de droit et les Hautes Études internationales, l’école d’été sur les relations extérieures de l’Union européenne se déroulera en mai. Les conférenciers aborderont notamment les organisations commerciales et financières ainsi que la sécurité. La Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation tiendra une formation intensive de cinq jours en agriculture urbaine en juillet. Les participants pourront étoffer leurs connaissances en compostage, culture en contenants, jardinage écologique et biodiversité. Quant à l’Institut Technologies de l’information et Sociétés, il présentera en mai une école d’été ainsi qu’un colloque international sur les villes intelligentes.

«Je pense que cette école est très attendue, affirme la directrice de l’Institut, Marie-Andrée Doran. La ville intelligente comprend de très grands enjeux en réponse à l’urbanisation grandissante partout dans le monde. C’est une question d’attractivité. Dans une ville qui se démarque, les technologies doivent être bien intégrées.» La formation présentera les cités de demain sur les plans de la gouvernance, du patrimoine, de l’éducation, la santé et des transports.

Marie-Andrée Doran est également adjointe au vice-recteur aux études et aux activités internationales, Bernard Garnier. À ce titre, elle coordonne les écoles d’été à l’Université. «Il s’agit d’une très belle vitrine au Québec et à l’international, soutient-elle. Bernard Garnier ainsi que son adjointe Nicole Lacasse y croient. Ils mettent en place les budgets et les mécanismes qui aident à faire avancer les dossiers.»

Les écoles d’été de l’Université Laval ont vu leur nombre passer de 31 en 2008 à 66 cette année. L’an dernier, elles ont attiré plus de 5 000 personnes, étudiants ou professionnels, d’ici ou de l’étranger. Elles proposent un éventail de formations intensives de niveau baccalauréat ou maîtrise qui durent entre une et huit semaines. Cette année, elles seront offertes du 5 mai au 11 octobre.

«Nous sommes l’Université qui organise le plus d’écoles d’été au Québec et au Canada», indique Marie-Andrée Doran. Selon elle, la formule donne accès à des formations qui n’existeraient pas autrement. Un grand spécialiste, par exemple, ne viendrait pas à l’Université Laval pendant toute une session. Les participants, eux, ont droit à une expérience enrichie. «La plus-value tient au fait d’être en contact avec des experts, dans un cadre d’enseignement intensif, et en lien avec des participants de différents horizons, explique-t-elle. Tout cela crée une émulation.»

D’une année à l’autre, les contenus se renouvellent et les écoles se diversifient. «Je crois que le mouvement va continuer à prendre de l’ampleur, souligne Marie-Andrée Doran. Certaines écoles se donnent aux deux ans. D’autres se tiennent sur le campus en alternance avec d’autres établissements. On verra apparaître de plus en plus des microprogrammes sous forme d’écoles d’été.»

L’École internationale d’été de Percé présentera quelques nouveautés, dont un atelier de création en illustration fantastique et une formation en agroforesterie. En juin, les Hautes Études internationales tiendront une université d’été sur la francophonie des Amériques à l’Université d’Alberta. En mai et juin, l’École de langues offrira pour la première fois des cours de portugais. La Faculté des sciences de l’administration, elle, réactivera le séjour d’études au Pérou. Toujours en mai, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique sera en Colombie pour la formation «Traits des espèces: pour une approche fonctionnelle de la biodiversité».

Après le succès remporté l’an dernier, l’Institut d’éthique appliquée revient avec deux formations sur l’éthique organisationnelle. Il y a également du nouveau du côté de la Faculté de théologie et de sciences religieuses. Celle-ci tiendra deux écoles, dont une en août à l’abbaye Saint-Benoît-du-Lac sur les spiritualités monastiques. Le même mois, la Faculté des sciences sociales aura une école sur la gouvernance des peuples autochtones.

www2.ulaval.ca/les-etudes/ete-a-lul/ecoles-dete.html
Photo
Cours intensif de russe sur le campus à l'été 2012. Ce programme est unique au Québec.
Photo: Xavier Dachez

commentez

partagez

 
haut
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire
Direction des communications

Questions et commentaires?
Le-Fil@dc.ulaval.ca

© 2012 Université Laval, tous droits réservés
Visitez ulaval.ca