Université Laval
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire

actualités

Volume 48, numéro 2121 juin 2012

Honneur aux sciences sociales

La Faculté des sciences sociales a reçu une invitée de marque à son gala de reconnaissance: la première ministre du Québec
La Faculté des sciences sociales ne pouvait pas rêver d’une meilleure ambassadrice pour sa 23e Soirée des Prix d'excellence, qui s’est tenue le mercredi 13 février au Théâtre de la cité universitaire. C’est la première ministre du Québec, Pauline Marois, qui a assumé la présidence d’honneur de l’événement.

Diplômée en service social, Pauline Marois a présenté la Faculté comme un modèle d’excellence. «J’ai eu la chance, moi aussi, d’en arpenter les couloirs. C’est ici que j’ai amené à un autre niveau ma connaissance du monde et de la vie», a-t-elle mentionné aux participants.

La soirée, animée par Claude Bernatchez, diplômé en science politique et communicateur à la radio de Radio-Canada, a permis d'honorer des étudiants, des enseignants et des diplômés. Quelque 450 personnes ont assisté à l’événement, dont le recteur, Denis Brière, le doyen de la Faculté, François Blais, ainsi que de nombreux dignitaires. Près de 400 000$ ont été remis en prix d'excellence et en bourses.

Le Prix d’excellence de la meilleure thèse de doctorat a été décerné à Évelyne Matteau (psychologie) pour ses travaux éprouvant la validité d’une échelle de mesure des troubles cognitifs. Olivier Rouault (aussi en psychologie) a remporté le Prix d’excellence du meilleur mémoire doctoral pour son analyse de l’efficacité des psychothérapies de la dépression selon le nombre de séances.

Le Prix d’excellence du meilleur mémoire de maîtrise a été remis à Maripier Isabelle (économique) pour ses observations sur la conciliation travail-études, qui scrutent l’impact du conformisme social dans les décisions de travail des adolescents. Enfin, Vincent Gagnon Martineau (service social) a obtenu le Prix d’excellence du meilleur dossier de maîtrise avec essai et stage pour son projet sur la mobilisation des personnes en situation de pauvreté dans le quartier Stadacona.

Un hommage a été rendu aux professeurs qui se sont distingués cette année. Marcel Thibeault a remporté le Prix d’excellence en enseignement dans la catégorie Chargé de cours ou d’enseignement, et Isabelle Henrion-Dourcy, dans la catégorie Professeur agrégé ou titulaire.

La Faculté a également honoré trois de ses diplômés en leur décernant la médaille Georges-Henri-Lévesque, qui souligne leur contribution à l’avancement de la société ici ou à l’étranger. Il s’agit d’Alban D’Amours (économique), président du Mouvement Desjardins de 2000 à 2008, de François Côté (science politique), secrétaire général sortant de l’Assemblée nationale, ainsi que Pauline Marois (travail social et administration des affaires), première femme à exercer la fonction de première ministre du Québec.

Le doyen de la Faculté, François Blais, a chaudement félicité les lauréats. «Nous vous souhaitons de mettre vos talents au service de la collectivité et de la société qui vous a permis de les développer. Elle le mérite et elle a grandement besoin de vous!»

Rappelons que, cette année, la Faculté des sciences sociales souligne ses «75 ans de réflexion et d’action». Plusieurs activités se dérouleront pour rappeler à quel point elle a joué un rôle important dans l’histoire du Québec moderne, rôle qu’elle continue à assumer.
www.fss.ulaval.ca/75
Photo
Pauline Marois, première ministre du Québec
Photo: Marc Robitaille

commentez

partagez

 
haut
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire
Direction des communications

Questions et commentaires?
Le-Fil@dc.ulaval.ca

© 2012 Université Laval, tous droits réservés
Visitez ulaval.ca