Université Laval
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire

recherche

Volume 48, numéro 1510 janvier 2013

Au palmarès de Québec Science

Deux recherches auxquelles ont collaboré des équipes de l'Université figurent parmi les 10 découvertes de l'année 2012
Une percée effectuée par le professeur Frédéric Calon, de la Faculté de pharmacie, et son équipe du Centre de recherche du CHUQ figure parmi les 10 découvertes de l'année 2012 de Québec Science. Le magazine de vulgarisation scientifique salue ainsi l'importance et l'originalité des travaux de ce groupe dans le domaine du tremblement essentiel.

Comme son nom le suggère, cette maladie cause des tremblements qui touchent surtout les bras, la tête et la voix. Elle frappe 4% des 40 ans et plus, ce qui en fait la plus fréquente maladie neurologique provoquant ce genre de symptômes. «Comme il ne s'agit pas d'une maladie dégénérative grave comme le parkinson, le tremblement essentiel a été peu étudié, souligne Frédéric Calon. Il s'agit tout de même d'un problème très embêtant pour les personnes qui en souffrent. Les gestes simples de la vie quotidienne peuvent devenir très difficiles à exécuter.»

Le professeur Calon et ses collaborateurs sont parvenus à localiser la région du cerveau impliquée dans cette maladie. Ils ont aussi découvert que, chez les personnes atteintes, les neurones qui s'y trouvent présentent des particularités neurochimiques qui pourraient être à l'origine de la maladie. Leur découverte a fait l'objet d'une publication dans la revue Brain. Les coauteurs de l'étude sont Sarah Paris-Robidas, Élodie Brochu, Marion Sintes, Vincent Émond, Mélanie Bousquet, Milène Vandal, Mireille Pilote, Cyntia Tremblay, Thérèse Di Paolo et Frédéric Calon, du Centre de recherche du CHUQ, et Ali Rajput et Alex Rajput de l'Université de la Saskatchewan.

Par ailleurs, trois membres du Département de géographie associés au Centre d'études nordiques, Reinhard Pienitz, Patrick Lajeunesse et Grégoire Ledoux, ont collaboré à une autre des découvertes de l'année 2012 de Québec Science. Ils ont cosigné une étude, parue dans Quaternary Science Reviews, qui porte sur l'histoire glaciaire et postglaciaire du lac Pingualuit, aussi connu sous le nom de cratère du Nouveau-Québec ou œil de cristal du Nunavik. Les deux premiers auteurs sont Hervé Guyard et Guillaume St-Onge, de l'UQAR.

Ces découvertes ont été retenues parmi les propositions que Québec Science a reçues en provenance des universités, centres et instituts de recherche québécois. Le jury, composé de scientifiques et de journalistes, a fait son choix en se basant sur la rigueur scientifique, l'originalité et les dimensions innovatrices et utilitaires des découvertes proposées. L'équipe du magazine réalise cet exercice depuis 1994 dans le but de présenter «le meilleur de la science d'ici».

Le public est invité à ajouter son grain de sel en choisissant sa découverte coup de cœur parmi les 10 percées de 2012. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur le site de Québec Science (www.quebecscience.qc.ca/decouverte2012) et de cliquer sur l'icône du concours.
Photo
Frédéric Calon, professeur à la Faculté de pharmacie, dans son laboratoire du Centre de recherche du CHUQ.
Photo: Marc Robitaille

commentez

partagez

 
haut
Le fil des événements

Le journal de la communauté universitaire
Direction des communications

Questions et commentaires?
Le-Fil@dc.ulaval.ca

© 2012 Université Laval, tous droits réservés
Visitez ulaval.ca