Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 24b | 19 avril 2017

Actualités UL

400 ans de pharmacie au Québec

L'exposition se tiendra aux pavillons Jean-Charles-Bonenfant et Alexandre-Vachon jusqu'au 22 décembre

1617-2017: L’héritage de Louis Hébert. 400 ans de pharmacie au Québec. C’est là le titre d’une exposition de grande qualité sur l’histoire de la profession de pharmacien, depuis les débuts de la Nouvelle-France jusqu’à aujourd’hui. Cette exposition a ouvert ses portes le mercredi 19 avril aux pavillons Jean-Charles-Bonenfant et Alexandre-Vachon. Elle prendra fin le 22 décembre. Elle est le fruit d’une collaboration entre la Bibliothèque de l’Université et la Société québécoise d’histoire de la pharmacie.

Au pavillon Jean-Charles-Bonenfant, l’exposition remonte à l’époque du métier d’apothicaire incarné par Louis Hébert, premier cultivateur de la Nouvelle-France. Au fil du temps, le pharmacien sera préparateur, inventeur, importateur et distributeur.

À la salle Alcan du pavillon Alexandre-Vachon, le visiteur trouvera plusieurs instruments anciens, comme un moule à cachets, un pilulier et des fioles. Cette salle présente la chimie comme pierre angulaire de la pharmacie. On montre les étapes de la fabrication de l’aspirine, du végétal à la molécule.

L’exposition permettra au visiteur de vivre une expérience immersive dans l’histoire de la pharmacie par la mise en valeur de plus de 150 objets, archives, spécimens de botanique, instruments et produits pharmaceutiques.

L’exposition se tiendra jusqu’au 22 décembre au local 1182 du premier étage de la Bibliothèque, ainsi qu’à la salle Alcan, local 0012 du pavillon Alexandre-Vachon. Entrée libre. Plus d’information

expo-pharmacie-artefact29-credit-Yan-Doublet

Parmacopée universelle. Ce gros volume de Nicolas Lémery a été publié en 1716 à Paris. Il témoigne des formules pharmaceutiques alors en usage en France et en Europe. Lémery fut l'un des auteurs les plus connus en ce domaine aux 17e et 18e siècles. Collections de la Bibliothèque de l'Université Laval.

Photo: Yan Doublet

Écrivez-nous
Partagez