16 avril 1998

Le prix Killam à Fernand Labrie

Une reconnaissance de plus pour les travaux en endocrinologie moléculaire du directeur du Centre de recherche du CHUL

Fernand Labrie, directeur du Centre de recherche du CHUL, a remporté le prix Killam 1998 en sciences de la santé, décerné par le Conseil des arts du Canada. Cet honneur, auquel se rattache une bourse de 50 000 $, récompense l'ensemble de l'oeuvre du professeur Labrie dans le domaine de l'endocrinologie moléculaire. Le prix lui sera remis lors d'une cérémonie qui aura lieu à Vancouver le 22 avril.

Fernand Labrie a obtenu un doctorat en médecine (1962) et un doctorat en endocrinologie (1966) à l'Université Laval. Il effectue par la suite des stages post-doctoraux à l'Université de Cambridge et à l'Université de Sussex en Angleterre. À son retour à Québec, en 1969, il fonde le Laboratoire d'endocrinologie moléculaire de l'Université Laval. Dès lors, ses travaux portent sur la compréhension de la synthèse et du métabolisme des hormones stéroïdes sexuelles. Ses recherches ont conduit à la mise au point d'un traitement hormonal combiné contre le cancer de la prostate dont l'efficacité a été reconnue par des organismes scientifiques indépendants. Il dirige, depuis plusieurs années, le Centre de recherche du CHUL qui, avec ses 700 employés, compte parmi les plus grands centres de recherche en Amérique du Nord.

Fernand Labrie a reçu de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière, dont la médaille du Gouverneur général du Canada et la médaille du Collège de France. Il est Officier de l'Ordre du Canada, Officier de l'Ordre national du Québec et membre de la Société royale du Canada. Il a été président du Fonds de recherche en santé du Québec. Il est présentement président du Congrès de l'ACFAS 1998 qui aura lieu à l'Université Laval du 11 au 15 mai. Enfin, il acceptait récemment de présider le Comité chargé de préparer le dossier de candidature de la ville de Québec pour l'obtention des Jeux olympiques d'hiver de 2010.

Créés en 1981, les prix Killam sont financés par des fonds provenant d'un don fait au Conseil des arts du Canada par Dorothy J. Killam à la mémoire de son époux, Izaak Walton Killam. Ils sont remis à d'éminents scientifiques canadiens des milieux industriels, gouvernementaux ou universitaires. Ces prix honorent les chercheurs qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l'avancement des connaissances scientifiques. Le Conseil des arts décerne annuellement trois prix Killam: un en sciences naturelles, un en santé et un en génie.

JEAN HAMANN