28 janvier 1999

La tête et le coeur en fête

Le Festival des Sciences et génie démarre sur les chapeaux de roue

Pour la 24e édition de leur festival annuel, qui se tient jusqu'au 3 février, les étudiants et les étudiantes de la Faculté des sciences et de génie démontrent qu'ils ont, plus que jamais, la tête à la fête, mais, aussi, le coeur à la bonne place: plusieurs d'entre eux, affublés des accoutrements farfelus des célèbres mascottes du festival, se sont rendus, lundi, rencontrer les enfants hospitalisés au pavillon CHUL. Leur passage coloré a été fort apprécié par les jeunes malades et le personnel du Département de pédiatrie. Mardi, les mascottes ont répété l'opération dans les garderies du campus. Les étudiants pensent aussi à leur propre relève et au recrutement puisqu'ils ont tenu, mardi, un Salon des Sciences et génie au campus de Québec du Cégep Limoilou. Ils se rendent aujourd'hui, jeudi, au campus de Charlesbourg, de 9 h à 17 h, pour faire connaître, là aussi, leurs domaines d'études, les projets interuniversitaires de leurs départements et leurs plus récentes réalisations.

Le recteur "kidnappé"
L'incontournable ­ et imprévisible ­ Course à l'exploit, dont l'équipe gagnante sera récompensée lors du Gala du mérite étudiant le mercredi 3 février à 19 h 30 au pavillon Adrien-Pouliot, fait rage un peu partout. Des panneaux de signalisation rappelant aux citoyens de la région de Québec l'olympisme frelaté de Jeu Salt Lake City sont apparus en bordure des grands boulevards. Dans le cadre de sa première participation à la course, la CADEUL a décidé de prendre le recteur François Tavenas au mot en lui offrant la possibilité de remplir "la promesse la plus étudiante" de son dernier programme électoral: passer, à chaque trimestre, une journée dans l'ombre d'un étudiant, le suivant dans toutes ses activités universitaires pour partager sa vie et ses expériences en interaction avec l'Université. Le recteur a donc été "jumelé", toute la journée de mardi, avec deux étudiants de communication publique, Jean-François Beauchemin et Simon Poitras. Au programme: cours, rencontres avec des groupes d'étudiants, participation à des activités du festival. La CADEUL estime que cette rencontre a permis au recteur de prendre conscience de la réalité étudiante. "Cette action de rapprochement entre les étudiants et l'administration universitaire constitue un symbole en plus d'être l'occasion rêvée de regarder l'Université avec d'autres yeux ", ont rappelé ses représentants.

De tout, pour tous
Le coup d'envoi des activités du festival a été donné le dimanche 24 janvier à 11 h, à Place d'Youville, par la tenue des matchs de hockey bottine disputés par les équipes du Festival, de la station de radio CHIK 98,9 et des différents commanditaires. De minuit à neuf heures du matin, le 25 janvier, à l'amphithéâtre 1112 du pavillon Adrien-Pouliot, a eu lieu "La nuit des sans génie" animée sur place par l'équipe de La Jungle de la station CHIK. Le même jour, au même endroit, se tenait le Concours d'humour, organisé conjointement avec la Fédération universitaire de l'humour, qui donnait la chance aux humoristes amateurs et aux humoristes aguerris de faire valoir leurs talents pour le plus grand plaisir du public. La Foire informatique présentée par le Centre Multimédia Illusion et le débat oratoire ont remporté en franc succès. Parmi les activités à venir, mentionnons le Méga Party avec musique alternative au Back-Vachon et le Méga Matching avec musique disco au pavillon Vachon le 28 janvier dès 21 h, le Gong-Show à l'amphithéâtre 1112 du pavillon Adrien-Pouliot le 29 janvier à 21 h, et le Super Party au PEPS organisé dans le cadre du Superbowl, le 31 janvier dès 16 h.

Différentes activités sportives ont été ou seront organisées lors de ce festival, dont des compétitions interdépartementales de hockey, de basket-ball, de volley-ball, de badminton et de football sur neige. De plus, plusieurs jeux d'arcade sont installés dans la cafétéria du pavillon Adrien-Pouliot et l'activité Box Office, qui se tient 24 heures sur 24 durant tout le festival au même pavillon, permettra aux étudiants de voir ou de revoir les succès musicaux de l'heure ou ceux de leur enfance. Plusieurs jeux et concours comme les populaires "Grandes Gueules" et la course" Tricycle de l'Enfer ", ainsi que l'incontournable bain de neige se déroulent également dans les pavillons Adrien-Pouliot et Vachon et aux alentours.