Au fil des événements
 

22 mai 2003

   

Université Laval

EN RÉSEAU

Pour la prévention du délirium
L'Institut National du Cancer du Canada a octroyé une subvention de 426 000 $, pour les années 2003 à 2005, à Pierre Gagnon, chercheur principal et professeur à la Faculté de pharmacie et son équipe, pour compléter une étude visant à prévenir le délirium en phase terminale de cancer. Pierre Gagnon avait déjà obtenu une subvention du même organisme pour amorcer cette étude, de 2000 à 2003. Il dirige une équipe de chercheurs oeuvrant dans six centres de soins palliatifs au Québec et en Ontario affiliés aux universités Laval, McGill et d'Ottawa. Pour ce projet de recherche, Pierre Gagnon est secondé par les chercheurs Pierre Allard, Benoit Gagnon et Chantal Mérette. L'étude évalue l'efficacité d'une intervention multidimensionnelle pour prévenir le delirium, ou état confusionnel aigu, une des complications les plus délétères au cours de la phase avancée du cancer. Une composante majeure de l'étude, s'intégrant dans le programme de recherche en pharmacie clinique de Pierre Gagnon, implique l'attention aux médicaments pouvant induire ou augmenter le risque de delirium. En plus de l'objectif primaire visant à tester cette intervention originale, l'étude procurera une base de données précieuses sur l'épidémiologie clinique du delirium ainsi que sur la pharmacothérapie et les autres facteurs associés.

Premières subventions du réseau PEP
Lancé officiellement le 1er octobre 2002, le Réseau de recherche sur les politiques économiques et la pauvreté, connu sous l'appellation de "réseau PEP", vient d'accorder ses premières subventions à six équipes de chercheurs uvrant au Ghana, au Zimbabwe, en Tanzanie, au Sénégal, en Indonésie et en Chine. Le montant de chacune de ces subventions est de 20 000 $. Depuis sa création, le réseau a reçu, à la suite d'un premier appel de soumission de projets, plus d'une centaine de propositions provenant de 39 pays en voie de développement, situés en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient en Amérique latine, pour des études sur les causes et les conséquences de la pauvreté. Le réseau PEP est géré par le Centre interuniversitaire sur le risque, les politiques économiques et l'emploi (CIRPÉE) du Département d'économique de la Faculté des sciences sociales, en collaboration avec l'Institut Angelo-King de l'Université De la Salle aux Philippines (Angelo King Institute of De la Salle University). Il est financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) du gouvernement fédéral, dans le cadre de son projet MIMAP ( pour Impacts microéconomiques des politiques macroéconomiques d'ajustement). Son budget annuel se chiffre à 1,35 million de dollars. C'est John Cockburn qui agit à titre de codirecteur du nouveau réseau à l'Université Laval.

École d'été de For@c
Dans le cadre de son école d'été, le Consortium de recherche For@c met sur pied une série de huit séminaires portant sur les systèmes d'information et les affaires électroniques dans l'industrie des produits forestiers. Les conférences, d'une durée de trois heures, se déroulent du 14 mai au 11 juin, au local 3370 du pavillon Adrien-Pouliot. Les séminaires sont ouverts à tous et gratuits. L'école d'été de For@c se veut une activité de transfert des connaissances et, par conséquent, offre l'opportunité à un public très large de se familiariser avec certains sujets plus spécialisés. Les conférences porteront sur les systèmes d'information géographique, les applications informatiques, les applications analytiques, les équipements, la production sur commande et les outils collaboratifs, appliqués à l'industrie des produits forestiers. Le Consortium de recherche For@c, dont les activités ont débuté en janvier 2002, est l'un des plus importants centres de recherche en Amérique du Nord dédié aux affaires électroniques. Il a pour mission d'être une référence canadienne et internationale dans le développement des connaissances et des compétences dans les domaines de l'intégration et de l'optimisation du réseau de création de valeur de l'industrie des produits forestiers, en s'appuyant sur le potentiel des nouvelles technologies et des modèles d'affaires électroniques

Fernand Labrie honoré par BIOQuébec et l'AITS
Lors du dernier congrès de BIOQuébec, qui se tenait à l'hôtel Hilton Bonaventure de Montréal, BIOQuébec et l'Association de l'industrie des technologies de la santé (AITS) ont souligné, par l'attribution des prix Genesis 2003, la contribution d'entreprises et de personnes à l'oeuvre dans ce secteur prometteur pour l'avenir du Québec mais aussi porteur d'espoir pour des populations entières. C'est ainsi que Fernand Labrie, directeur du Centre de recherche du CHUL, accède au prestigieux Cercle Excelcia, constitué de personnalités dont la contribution à l'essor des sciences de la vie et au développement des bio-industries est remarquable. Fondateur, notamment, du Laboratoire de recherche en endocrinologie moléculaire de l'Université Laval, Fernand Labrie a plus de 1000 publications scientifiques à son actif, a été cité plus de 30 000 fois et a donné près de 500 conférences lors de congrès scientifiques. Soulignons que le prix Brio a été remis à Éric Dupont, diplômé en biochimie de l'Université Laval, pour la création des Laboratoires Aeterna inc. et pour son acharnement à s'impliquer dans les recherches et organismes luttant contre le cancer.

Formation en ligne sur la foresterie et les affaires électroniques
Le Consortium de recherche For@c tiendra un 5 à 7, le 29 mai prochain, pour souligner la mise en ligne de son volet de formation continue. Cet événement aura lieu à la salle d'exposition (local 2470) du pavillon Alphonse-Desjardins. Sophie D'Amours, directrice de la recherche et de l'administration au Consortium de recherche FOR@C, sera l'animatrice de cet événement auquel assisteront également Paul Fortier, vice-doyen à la recherche de la Faculté des sciences et de génie, André Martin, conseiller de Développement économique Canada, Pierre Prémont, directeur de l'Institut des affaires électroniques ainsi que des auteurs du contenu des formations, André Vuillet, président de Plan de vol, solution Internet interactive, et Claude Olivier, professeur en génie de la production automatisée à l'École des technologies supérieures de Montréal. Le développement de la formation continue chez FOR@C s'inscrit dans le cadre de ses activités de transfert des connaissances dont l'objectif est de permettre aux partenaires du consortium et aux PME de l'industrie des produits forestiers d'acquérir de nouvelles compétences dans le domaine des affaires électroniques et de l'industrie des produits forestiers. Diverses thématiques liées à la gestion des chaînes logistiques et aux affaires électroniques dans l'industrie des produits forestiers seront traitées, comme la gestion de production, les affaires électroniques, la gestion des opérations forestières, la gestion des opérations de 1re et de 2e transformation, la traçabilité des produits et la gestion de la logistique.

Le lin, le soja et la santé
La prochaine rencontre technologique Nutra-Innovation, organisée conjointement par l'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) et le Centre québécois de valorisation des biotechnologies (CQVB) aura lieu à Drummondville, le 11 juin, sur le thème "Le potentiel du lin et du soja pour la santé: Progrès scientifiques et industriels". On sait depuis longtemps que la consommation de produits à base de soja offre des bénéfices importants pour la santé. Le même constat a émergé ces dernières années à propos de la graine de lin. Quels sont les composés impliqués dans les effets sur la santé de ces produits? Sont-ils sans risque? Les technologies actuelles permettent-elles d'exploiter au maximum les bénéfices escomptés? Doit-on miser sur une formulation sous forme d'aliments ou de concentrés actifs? Le soja et le lin sont produits en abondance au Canada, mais principalement pour la nutrition animale. Les conférenciers invités, parmi les quels on retrouve Renée Michaud, directrice adjointe de l'INAF, et Laurent Bazinet, chercheur membre de l'INAF et professeur au Département de sciences des aliments et de la nutrition, présenteront les aspects technologiques, scientifiques et médicaux de l'important potentiel d'exploitation du soja et de lin pour la santé humaine. L'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) est rattaché à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation. On peut obtenir des renseignements sur le programme et l'inscription à l'adresse suivante: http://www.cqvb.qc.ca/programmes_activites/rt/rtlin_soja.pdf