Au fil des événements
 

2 octobre 2003

   

Université Laval

Des médias étudiants se regroupent

Entrepreneuriat Laval a contribué au lancement du Carrefour international de la presse universitaire francophone

Ils étaient sept étudiants et étudiantes de l'Université Laval: Luc Tittley, Yan Turgeon, Marianne Laroche, Samba Coulibaly, Amadou Badara Ndiaye, Marie-Hélène Grenier et Karine Lavoie. Ils voulaient partager leur expérience dans les domaines du journalisme, des communications et de la coopération internationale. Leur rêve est devenu réalité en janvier 2003 et a revêtu l'acronyme CIPUF, donnant ainsi pignon sur rue au Carrefour international de la Presse universitaire francophone. Aujourd'hui, le Carrefour compte plus d'une trentaine de médias étudiants à travers la Francophonie.

"L'idée a pris forme lors des Entretiens Jacques-Cartier, une série de conférences portant sur le journalisme étudiant, auxquels ont participé des étudiants québécois et français, raconte Luc Tittley, président-fondateur du CIPUF et présentement directeur général d'Impact Campus, le journal étudiant de l'Université Laval. Des représentants du journal ont alors lancé l'idée aux autres délégués. L'engouement des participants a été immédiat et dès le retour au Québec, des démarches ont été entreprises. Afin de solidifier cette équipe naissante, des étudiants de différents horizons se sont joints au groupe et ont apporté leurs expertises en communication, en gestion, en droit et en relations internationales."

Depuis sa fondation, le CIPUF a tenu une rencontre d'une semaine à l'Université Laval, du 23 au 29 mai 2003, qui a réuni une cinquantaine de membres de la presse étudiante provenant d'Afrique, d'Europe et des Amériques. En août, des représentants lavallois du CIPUF étaient présents à l'Université des communications à Hourtin, en France, puis au rassemblement des associations étudiantes françaises (ANIMAFAC), à Bordeaux, pour y faire connaître les réalités du journalisme étudiant au Québec ainsi que les objectifs du Carrefour. Un autre rendez-vous important est inscrit au calendrier de l'organisme: les Assises de Dakar, au Sénégal, qui se tiendront en janvier 2004.

Une fenêtre à quatre volets
Toutes les activités du nouveau réseau de médias étudiants s'inscrivent au sein d'une mission comportant quatre volets principaux: la stimulation de la mobilité étudiante à travers la Francophonie par l'organisation de rencontres internationales et de stages en milieux journalistiques; le partage d'expertise; l'utilisation efficiente des nouvelles technologies de l'information, notamment par la création d'un fil de presse où les journaux étudiants pourront partager des articles et des photos; et la création d'un organe de communication et de marketing qui mettra à la disposition des établissements et des entreprises de l'espace publicitaire dans les médias universitaires de l'ensemble de la Francophonie.

L'apparition du Carrefour international de la Presse universitaire francophone a été saluée chez nous, aussi bien dans notre région qu'au Québec, par des gestes approbateurs très enthousiastes. Ainsi, le CIPUF a mérité, le 22 avril, le premier prix de la catégorie "Entrepreneuriat étudiant" au neuvième gala annuel d'Entrepreneuriat Laval, qui constitue le niveau local du Concours québécois en entrepreneurship. Il a de nouveau récolté pareil honneur, le 8 mai, au gala régional du concours québécois, pour se voir accorder ensuite une mention spéciale du jury du prix de la Fondation pour l'éducation à la coopération, lors de la grande soirée de gala couronnant la cinquième édition du Concours québécois en entrepreneurship, qui a eu lieu au Capitole de Québec, le 17 juin.

"Entrepreneuriat Laval nous a apporté un soutien technique indéfectible au cours de l'élaboration de notre projet, particulièrement au moment du montage de notre plan d'affaires", de signaler Luc Tittley.