Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 7 | 12 octobre 2017

Arts

L’art d’écrire Québec

Une centaine d'auteurs, dont plusieurs professeurs et étudiants de l'Université, célébreront notre belle ville à l'occasion du 8e festival Québec en toutes lettres

Par Matthieu Dessureault

Que serait devenu Québec si les Français avaient remporté la bataille des plaines d’Abraham? Et si les Nordiques avaient gagné la Coupe Stanley? Les JP – Escouade créative, un collectif formé d’étudiants et de diplômés en littérature, ont choisi de revisiter des moments de l’histoire de la ville de Québec. Les 28 et 29 octobre, ils convient les spectateurs du festival Québec en toutes lettres à une visite touristique à bord d’un autobus. Animé par des comédiens, le trajet les mènera dans divers lieux où quatre auteurs livreront leurs propres versions de l’histoire.

Pour le collectif, habitué à participer à des événements littéraires, il s’agit de sa plus importante production à ce jour. Éric LeBlanc, étudiant à la maîtrise en études littéraires, promet une expérience théâtrale inoubliable. «Ce sera une visite touristique déjantée qui portera sur ces lieux emblématiques qui définissent la ville. D’une place à l’autre, les auteurs monteront à bord de l’autobus pour revisiter des pans de l’histoire. Des éléments scéniques et de mise en scène transformeront le parcours déambulatoire en véritable spectacle», dit-il.

À l’instar de celle-ci, plusieurs activités se dérouleront sur le thème «Écrire Québec». Du 21 au 29 octobre, une centaine d’artistes montreront comment la ville inspire les auteurs. L’ambitieux programme du festival met en honneur des écrivains établis et d’autres de la relève qui ont décrit Québec dans leurs romans, leurs poèmes, leurs contes ou leurs essais. On y retrouve des spectacles, des lectures publiques, des expositions, des films et une série d’activités jeunesse. «Québec en toutes lettres est un événement très important pour la région. Mis à part quelques écrivains vedettes, la littérature est peu présente dans l’espace public. Le festival lui offre une vitrine. Cette année particulièrement, la programmation est très intéressante», relève Alain Beaulieu, professeur de création littéraire.

Lui-même a participé à la réalisation d’une exposition à la bibliothèque Gabrielle-Roy. Québec, de l’image à l’écrit réunit les textes de cinq auteurs qui se sont inspirés de photos de Luc-Antoine Couturier. Le récit d’Alain Beaulieu se déroule dans trois lieux choisis par le photographe, soit la terrasse Dufferin, la cour intérieure du Séminaire de Québec et près de la fontaine de Tourny. «Le défi était de raconter une histoire en quelques mots à partir de photos qui nous ont été transmises. Ces photos présentant des lieux liés à l’Histoire avec un grand H, j’ai choisi de raconter une petite histoire personnelle sur le thème de la mémoire», explique-t-il.

En plus de cette exposition, le festival a fait appel au professeur pour participer à une autre activité, fort ludique celle-là. Le 28 octobre, dès 20 h, treize auteurs transformeront le décor de la Maison de la littérature en cabaret des curiosités. Invités à déambuler dans un capharnaüm d’objets de toutes sortes, les visiteurs pourront notamment plonger dans l’univers du plus récent roman d’Alain Beaulieu, L’interrogatoire de Salim Belfakir. Ils pourront aussi découvrir le monde fascinant d’Ouanessa Younsi, poétesse, médecin psychiatre et étudiante à la maîtrise en philosophie. L’ambiance sonore sera assurée par l’ensemble de musique contemporaine Erreur de type 27. Bref, ça promet!

Autre activité à ne pas manquer: la Nuit de la poésie, de retour pour une 8e année. Le 26 octobre, de 20 h à minuit, cette soirée festive mettra en vedette 26 poètes et des musiciens de jazz. Éric LeBlanc sera aux côtés des professeurs de littérature Jean Désy et Anne Peyrouse pour livrer un texte de son cru. «Mon texte portera sur la masculinité au 20e siècle, un thème qui m’est cher en poésie. Je vais probablement exploiter des textes déjà publiés, dont un qui m’a valu d’être finaliste du Prix de poésie Radio-Canada 2016, en plus d’offrir un extrait d’un recueil de poésie sur lequel je travaille en ce moment», dit-il. L’étudiant participe également à la réalisation d’une projection d’une œuvre poétique sur la façade de la bibliothèque Gabrielle-Roy. Ce projet, qui sera diffusé tous les soirs à partir du 24 octobre, est le fruit d’une collaboration avec des élèves de l’école secondaire Samuel-De Champlain.

À noter que Québec en toutes lettres sera aussi l’occasion de procéder au lancement du 56e numéro de L’écrit primal. Cette publication du Cercle d’écriture de l’Université Laval réunit des textes d’auteurs de la relève qui portent sur l’œuvre de Pierre Morency, à qui le festival rend hommage cette année.

Lancement-2017-ecrire-Quebec-credit-Louise-Leblanc

Présenté par l'Institut canadien de Québec, en collaboration avec la Ville de Québec et plusieurs partenaires, le festival accueille chaque année près de 20 000 amoureux de la littérature.

Photo: Louise Leblanc

Écrivez-nous
Partagez