Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 10 | 16 novembre 2017

À la une

Plus que jamais l’innovation

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent ensemble plus de 100 millions de dollars dans les infrastructures de recherche de l'Université et de centres de recherche affiliés

Par Yvon Larose

Quatre ministres du gouvernement du Canada et du gouvernement du Québec étaient réunis, le 15 novembre, au Cercle du pavillon Alphonse-Desjardins, pour annoncer des investissements majeurs conjoints dans différentes infrastructures de recherche situées sur le campus ou dans la ville de Québec. Cinq projets de l’Université bénéficient d’une aide gouvernementale multipartite totalisant 75,4 M$. Quatre autres projets relatifs à autant de centres de recherche affiliés à l’Université reçoivent une somme globale de plus de 28 M$. L’aide gouvernementale annoncée s’élève donc à 103,4 M$.

«À terme, ces environnements de pointe, conçus pour favoriser l’apprentissage et le perfectionnement, former les générations futures et faire progresser la science pour le bien de la collectivité, contribueront au rayonnement de l’Université Laval et de notre milieu de vie au cœur de la ville de Québec», a déclaré la rectrice Sophie D’Amours.

L’annonce a été faite en présence des ministres Jean-Yves Duclos, Hélène David, Gaétan Barrette et Sébastien Proulx. Le premier est ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social au gouvernement fédéral. Les trois autres sont ministres au sein du gouvernement du Québec, respectivement de l’Enseignement supérieur, de la Santé et des Services sociaux (MSSS), et de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Lors de l’annonce, le ministre Duclos représentait son collègue Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada.

Le financement des projets est assuré en grande partie par le Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires (FIS). Ce fonds fédéral couvre jusqu’à la moitié des coûts admissibles des projets. Les sommes annoncées proviennent respectivement du FIS (40,3 M$), de l’ancien ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec (37,2 M$), du MSSS (9,1 M$) et d’autres partenaires (15,3 M$).

Les cinq projets relatifs à la cité universitaire obtiennent une aide globale de 75,4 M$. Près de la moitié de ce financement (31,8 M$) va à la phase 3 de la rénovation et de la mise aux normes du pavillon Alexandre-Vachon. Elle prévoit notamment l’aménagement de 17 laboratoires d’enseignement hautement technologiques et uniques au Canada. Ces labos accueilleront des étudiants de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique.

René Lacroix est vice-recteur adjoint au Vice-rectorat à l’administration. Il pilotera deux projets, soit un incubateur-accélérateur visant à répondre aux nouveaux enjeux d’innovation au sein des entreprises et un centre spécialisé en collecte, en traitement et en valorisation des données massives de l’Université. Le premier est financé à hauteur de 21,7 M$, tandis que le second reçoit 20,1 M$.

L’incubateur-accélérateur sera un écosystème de formation novateur, à la fois physique et virtuel. Le nouvel espace sera doté d’un environnement numérique de développement continu des apprentissages de la main-d’œuvre. Quant au centre de collecte des données massives, il offrira un accès simple et direct à un portail regroupant outils et fonctionnalités. Cette infrastructure conduira à des synergies créatrices de richesse et d’innovation.

Un investissement de plus d’un million de dollars à l’animalerie du pavillon des Services permettra la mise aux normes du système de ventilation, l’installation d’un nouveau lave-cage et la reconfiguration du débarcadère. La mise en place, près du pavillon Alexandre-Vachon, d’un puits géothermique servant au chauffage nécessitera un investissement de 586 000$.

Les quatre projets des centres de recherche affiliés reçoivent une aide financière totale de 28 M$. Près de la moitié (13,5 M$) va à l’aménagement d’une infrastructure de recherche intégrée et translationnelle des maladies chroniques sociétales, c’est-à-dire cardiovasculaires, respiratoires et liées à l’obésité. Le Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec hébergera ladite infrastructure.

Pour sa part, Yves De Koninck, professeur au Département de psychiatrie et de neurosciences, sera responsable de trois projets. Le premier portera sur la création d’un centre d’excellence sur les psychothérapies pour troubles de santé mentale. Cette infrastructure unique et moderne réunira de nouvelles technologies pour la prise de mesures psychophysiques et biologiques non invasives. Les deux autres projets seront axés sur la détermination des manifestations du développement anormal du cerveau et sur la neuromédecine personnalisée parents-enfants.

«Cet investissement en recherche et innovation est une excellente nouvelle pour la région de Québec, a déclaré le ministre Jean-Yves Duclos. Nous pouvons compter sur des établissements de grande qualité qui assurent aux jeunes d’aujourd’hui et de demain, ainsi qu’aux professeurs et chercheurs, l’accès à des installations de formation à la fine pointe de la technologie.»

«Investir temps et argent pour la réussite de nos étudiants, c’est ce que notre gouvernement continuera à faire, a expliqué la ministre Hélène David. Notre volonté est claire: mettre tout en œuvre afin de permettre à nos étudiants et à nos professeurs de réaliser les plus grandes choses.»

«Il ne fait aucun doute que ces projets permettront de maintenir et d’accroître le rayonnement de la région de la Capitale-Nationale, tout en favorisant le savoir et l’innovation», a souligné le ministre Sébastien Proulx.

«Le Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec − Université Laval ainsi que le Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec sont pour notre réseau une source d’innovation et ont un effet positif majeur sur les approches cliniques que nous adoptons, et ce, au bénéfice des patients», a soutenu le ministre Gaétan Barrette.


FIS-2017-credit-Marc-Robitaille
Lors de l’annonce du financement conjoint du gouvernement fédéral et du gouvernement du Québec. Dans l’ordre habituel: le ministre Sébastien Proulx, le ministre Gaétan Barrette, Jean-Pierre St-Pierre, directeur des études du Cégep de Sainte-Foy, la rectrice Sophie D’Amours, Louis Grou, directeur général du Cégep Limoilou, la ministre Hélène David et le ministre Jean-Yves Duclos.
Photo: Marc Robitaille

pavillon-Vachon-credit-Mathieu-Nivelles
Une somme de 31,8 M$ va à la phase 3 de la rénovation et de la mise aux normes du pavillon Alexandre-Vachon.
Photo: Mathieu-Nivelles

affaires
Un projet d’incubateur-accélérateur visant à répondre aux nouveaux enjeux d’innovation au sein des entreprises reçoit une aide financière de 21,7 M$.

big data
Le futur centre spécialisé en collecte, en traitement et en valorisation des données massives de l’Université est financé à hauteur de 20,1 M$.

une-montage
Écrivez-nous
Partagez