Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 54, numéro 2 | 4 septembre 2018

À la une

Atiku, un tableau de bord multidisciplinaire

L’Institut nordique du Québec se dote d’un portail sur les connaissances sur le Nord et l’Arctique

Par Yvon Larose

Il s’appelle Atiku, un mot en langue innue signifiant «caribou». En ligne depuis peu, ce portail des connaissances de l’Institut nordique du Québec (INQ) se présente comme un tableau de bord des meilleures ressources documentaires internationales pour la recherche sur le Nord et l’Arctique. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Institut nordique du Québec et les bibliothèques de l’Université Laval, de l’Institut national de la recherche scientifique et de l’Université McGill. En tout, plus de 30 professionnels des 3 universités ont participé à sa réalisation.

«Il existe quelques portails de bibliothèques universitaires en études nordiques, explique le bibliothécaire-conseil du Centre GéoStat de la Bibliothèque de l’Université Laval, Joë Bouchard, mais Atiku est le seul consacré aux connaissances sur le Nord et l’Arctique qui regroupe les sources documentaires selon une approche interuniversitaire, multidisciplinaire, et ce, pour divers types de sources d’information. Ce qui distingue cette ressource, c’est également le fait qu’elle s’adresse à divers types de publics: étudiants et chercheurs, membres des communautés autochtones, acteurs des secteurs public et privé ainsi qu’internautes de toute origine, francophones comme anglophones, qui souhaitent se documenter sur une question reliée au Nord.»

Le portail Atiku touche autant aux sciences naturelles, au génie et à la technologie, aux sciences de la santé qu’aux sciences humaines et sociales. Il regroupe plus de 200 ressources documentaires différentes. Celles-ci ont été sélectionnées sur la base de leur contenu spécialisé en sciences nordiques et arctiques. «Ces ressources, affirme Joë Bouchard, sont fiables et réputées, en plus de posséder des fonctionnalités de recherche avancées. Parmi elles, les bases de données permettent d’accéder à une multitude d’articles de revues scientifiques, mais aussi à des thèses, à des mémoires, à des rapports, à des chapitres de livres, et autres. Quant aux ouvrages de référence, il s’agit de dictionnaires et d’encyclopédies spécialisés en sciences nordiques et arctiques, mais aussi en études autochtones. Par exemple, nous proposons une belle sélection de dictionnaires de langues autochtones nordiques en version électronique.»

Les ressources statistiques sélectionnées touchent à la démographie, à l’économie, aux peuples autochtones et aux ressources naturelles. Dans une autre section, des ressources Web diffusent des documents d’archives tels que manuscrits, correspondances, cartes géographiques, journaux et photographies. D’autres ressources Web permettent de visionner des films documentaires et des reportages. Parmi elles, mentionnons l’Office national du film du Canada.

«Le contenu actuel de ce portail multidisciplinaire est absolument astronomique, indique Joë Bouchard. Nous observons une forte demande pour les articles de revues scientifiques, les archives reliées aux peuples autochtones, les cartes géographiques et les films.» Selon lui, les communautés amérindiennes et inuites manifestent un intérêt grandissant pour le portail. «Je dirais que nous en entendons parler de plus en plus, dit-il. Par exemple, il y a leur intérêt pour l’accès à des articles de revues qui concernent des problématiques qui touchent leurs collectivités, ou à des plateformes de diffusion d’archives et de sources premières, et leur intérêt pour la transmission du patrimoine et des connaissances traditionnelles. Les membres du Groupe de travail des Premiers Peuples de l’INQ nous en ont fait part quand nous avons lancé le projet.»

Depuis la mise en ligne du portail, les responsables ont reçu des messages d’organisations autochtones, de groupes de recherche universitaire nordique, de journalistes et de particuliers. «Ils nous ont tous fait part de leur intérêt pour le contenu d’Atiku, souligne Joë Bouchard, ce qui tend à démontrer que l’outil était attendu et sera utile à divers publics.»

Selon lui, le site sera évolutif. «L’INQ et les trois bibliothèques universitaires fondatrices, explique-t-il, sont très ouverts à ce que d’autres bibliothèques se joignent au projet pour la suite des choses.»

 

Consultez Atiku, le Portail des connaissances sur le Nord et l’Arctique.

Atiku, portail sur le Nord

Le portail donne accès à divers types de sources d’information, comme des bases de données et des encyclopédies, des statistiques et des documents d’archives, des cartes géographiques et des films.

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles