Selon le bilan fourni par le Service des immeubles, ce sont 1 488 appareils qui ont été ramassés dans les électrobacs du campus en 2018. Ce qui signifie que 675 kg de matières résiduelles issues d’appareils électroniques n’ont pas pris de chemin des centres d’enfouissement l’année dernière.

Qu’est-ce qu’un électrobac? Il s’agit d’une boîte servant à recueillir les petits équipements électroniques et informatiques désuets tels que téléphones intelligents, chargeurs, câbles, écouteurs, cartouches d’encre pour imprimantes ou CD et DVD. Les cinq électrobacs du campus se trouvent aux pavillons:

  • Ferdinand-Vandry, dans le hall d’entrée près de la cafétéria
  • Alphonse-Desjardins, à l’entrée du pavillon près des ascenseurs
  • Alexandre-Vachon, à l’entrée du pavillon du côté du Grand axe
  • Charles-De Koninck, dans la cafétéria près de l’escalier situé du côté des tours
  • PEPS, au niveau 1, en face de la réception près des escaliers

Les matières résiduelles recueillies dans les électrobacs sont destinées au recyclage. L’Université Laval remet sa récolte à la fondation Signes d’espoir, qui permet l’insertion professionnelle de personnes ayant un handicap auditif. Les appareils y sont triés et démantelés pour que leurs diverses composantes puissent être envoyées à des entreprises se chargeant du recyclage.

En savoir plus: