Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 54, numéro 6 | 16 octobre 2018

Tous contre la pauvreté et l’exclusion sociale

La campagne Centraide-UL se déroulera jusqu'au 9 novembre sur le thème «Ensemble, soutenons notre communauté»

Par Yvon Larose

Pour lancer la campagne Centraide-Université Laval 2018, la direction de l’établissement délaisse l’événement de lancement habituel et se tourne vers le multimédia. Depuis le mardi 16 octobre, et ce, jusqu’au 9 novembre, une vidéo promotionnelle d’une durée de deux minutes pourra être visionnée sur le canal YouTube et le compte Facebook de l’Université ainsi que sur la page de Centraide-Université Laval. Elle met en scène la rectrice Sophie D’Amours et le président-directeur général de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, Bruno Marchand. Les deux coprésidents de la campagne Centraide-UL, Denis Beaudoin et Alain Rochon, respectivement directeur du Service des immeubles et doyen de la Faculté d’aménagement, d’architecture, d’art et de design, sont également de la partie, ainsi que Laurence Laberge, vice-présidente aux affaires socioculturelles de la CADEUL. Ensemble, ces différents intervenants livrent un même message axé sur l’importance de donner durant la campagne, que ce soit sous forme d’argent ou sous forme de temps comme bénévole.

«Centraide, une source d’inspiration pour nous tous, déclare la rectrice en introduction de la vidéo promotionnelle. L’Université Laval a été auprès de Centraide depuis de nombreuses années et nous luttons ensemble contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Je me tourne vers vous aujourd’hui et vous demande d’appuyer encore cette grande campagne. L’an dernier, c’est 586 000$ que nous aurons donnés à l’organisme pour faire en sorte que les gens de notre région puissent bénéficier d’un soutien particulier et nous aider, tous ensemble, à faire de notre région une région de qualité.»

Depuis près de 40 ans, la communauté universitaire contribue généreusement à Centraide. Dans notre région, de nombreuses personnes sont aux prises avec des difficultés financières, psychologiques et sociales. Les problèmes vont de l’insécurité alimentaire à l’isolement, en passant par le décrochage scolaire, les dépendances, la délinquance, la violence et la santé mentale. Une personne sur cinq utiliserait les services des organismes communautaires soutenus par Centraide. Les contributions provenant de l’Université viennent en appui à quelque 200 organismes et à 19 projets communautaires.

Le 21 octobre, le Rouge et Or football accueillera le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke au Stade TELUS-Université Laval. À cette occasion, une jeune employée d’un des organismes aidés par Centraide-UL effectuera le botté d’envoi. D’autres activités auront lieu durant la campagne. Celle-ci prendra fin le 9 novembre. Le 16, une cérémonie de reconnaissance permettra de remercier celles et ceux, employés comme étudiants, qui auront agi comme solliciteurs.

Denis Beaudoin et Alain Rochon reviennent cette année comme coprésidents de la campagne Centraide-UL. Pour quelles raisons ce retour? «Premièrement nous croyons à la cause, répond Denis Beaudoin. Deuxièmement, Alain et moi voulions poursuivre une transformation, tant dans l’organisation que dans la portée, le sens de la campagne. Centraide devrait faire partie de nos préoccupations tout au cours de l’année et pas seulement lors de la campagne de trois semaines. Un don à Centraide, c’est un don à la communauté et il peut être en argent comme en temps. Nous souhaitons développer cette approche dans toute la communauté universitaire, autant chez les employés que chez les étudiants.» Selon Alain Rochon, l’aide à la communauté de la grande région de Québec, quelle que soit sa forme, doit être une affaire de tous les jours pour les membres de notre communauté universitaire. «La campagne de financement, dit-il, serait le point culminant d’une série d’efforts constants accomplis tout au long de l’année.»

Les deux coprésidents croient que la communauté universitaire peut faire plus. Et pas seulement du point de vue financier. «C’est beaucoup plus une question de sensibilisation que de générosité, soutient Alain Rochon. Si chacun d’entre nous venait à connaître personnellement ne serait-ce qu’un seul bénéficiaire d’un organisme soutenu par Centraide, nous serions tous convaincus et très heureux de donner argent ou temps.»

Après son passage à Centraide-UL, en 2017, Denis Beaudoin s’est inscrit comme bénévole chez Centraide, dans les comités qui attribuent les sommes d’argent aux organismes. «J’y ai découvert une organisation rigoureuse, structurée, qui exploite au maximum la force du bénévolat en sollicitant des personnes compétentes dans des fonctions stratégiques, explique-t-il. Centraide soutient ses organismes partenaires non seulement d’un point de vue financier, mais également dans leur développement organisationnel et stratégique. J’ai beaucoup apprécié mon expérience et je poursuivrai cette année cette implication dans Centraide.»

Denis Beaudoin et Alain Rochon n’ont pas été touchés personnellement par des problématiques qui les auraient amenés à recourir à un service à la communauté comme Centraide. «Toutefois, souligne le premier, nous n’avons pas à chercher bien loin dans notre entourage pour trouver quelqu’un qui utilise des services, nous n’avons qu’à penser à une personne âgée parent ou amis, une personne avec une maladie chronique ou un cancer.» Le second indique avoir toujours pu vivre dans des conditions qu’il juge extraordinaires. «Je côtoie cependant des gens qui ont vécu des choses difficiles à un moment de leur vie, ou qui vivent de façon précaire, explique-t-il. Je réalise à quel point leur situation est fragile.»

Dans son message à la communauté universitaire, Denis Beaudoin affirme que «nous avons tous une responsabilité d’augmenter notre soutien à ceux qui ont besoin d’aide». Alain Rochon, pour sa part, encourage les membres de la communauté universitaire à mettre de côté leurs préjugés. «Allez au-devant des plus démunis, lance-t-il, écoutez leur histoire sans jugement et avec humilité. Apprenez d’eux.»

Plus d’information

Centraide-QC-logo
La campagne Centraide-UL se veut un appel à la solidarité axé sur le don sous forme d’argent ou sous forme de temps comme bénévole.

Dans la vidéo promotionnelle, la rectrice Sophie D’Amours rappelle que l’Université Laval appuie Centraide depuis de nombreuses années.

Centraide-groupe-une

Centraide permet à de nombreuses personnes de la région d'avoir une meilleure qualité de vie. Sur cette affiche promotionnelle, des bénévoles de Centraide entourent Nicolas sur un terrain de sports. À 18 ans, celui-ci a dû apprivoiser son handicap. Il réside au Centre Jacques-Cartier de Québec, un centre résidentiel et communautaire pour les jeunes.

Photo: Centraide

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles