Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 54, numéro 2 | 6 décembre 2018

Société

Dans les médias

Martine Roberge, André Lareau et Géraud de Lassus Saint-Geniès Sur les traditions de Noël, le coup de pouce fiscal de Québec aux entreprises et le mouton noir de l'environnement

Sur les traditions de Noël

L’Avent, la messe de minuit et la crèche sous le sapin font partie des traditions de Noël qui battent de l’aile. «Les traditions évoluent, changent, se modifient au gré des valeurs de la société d’aujourd’hui, observe Martine Roberge. Lorsqu’une tradition cesse d’avoir du sens, elle tombe en désuétude, elle est obsolète et elle est abandonnée.» Avec le déclin de la religion, Noël a changé, mais son sens premier demeure, croit-elle. «C’est un moment pour se retrouver, être unis et s’entraider.»

Martine Roberge, Département des sciences historiques
Le Soleil, 1er décembre

Sur le coup de pouce fiscal de Québec aux entreprises

Le gouvernement du Québec débloque près de 1,6 milliard de dollars sur les cinq prochaines années pour permettre aux entreprises québécoises de déduire immédiatement de leurs impôts leurs investissements en matériel informatique, en production d’énergie verte et en machinerie. Cette mesure permettra aux entreprises d’accroître leurs investissements. André Lareau fait un lien entre cette mesure et la pression accrue visant une augmentation du salaire minimum à 15$ l’heure. «Pour aider les entreprises à faire face [à cette augmentation], il faudra leur permettre d’avoir plus de liquidités. Mais de le faire seulement pour les entreprises qui investissent, ce n’est pas un mauvais choix. Ça fait rouler l’économie.»

André Lareau, Faculté de droit
La Presse +, 4 décembre

Sur le mouton noir de l’environnement

La Pologne est le pays hôte de la 24e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques. Le choix de ce pays est symbolique puisque la Pologne est le plus grand producteur de charbon d’Europe. Dans ce pays, cette forme d’énergie fossile répond à près de 81% des besoins en électricité et en chauffage. Ce qui n’empêche pas les autorités d’avoir amorcé un virage vers l’auto propre. «Le gouvernement polonais a beaucoup misé sur l’auto électrique dans les dernières années», souligne Géraud de Lassus Saint-Geniès.

Géraud de Lassus Saint-Geniès, Faculté de droit
La Presse +, 4 décembre

Dans les médias
Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles