Le 26 octobre, la Faculté de philosophie a accueilli Denys Arcand pour un entretien portant sur ses films, sa vision de l’art et sa relation avec le Québec. L’activité, offerte dans le cadre du cycle de conférences Hors-d’œuvres, était animée par Alexandre Provencher-Gravel, chargé de cours au certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale.

Quelques heures avant la rencontre, Denys Arcand avait appris que son dernier film, La chute de l’empire américain, avait remporté le prix de la presse internationale au Festival international de cinéma de Valladolid, en Espagne. On a donc profité de l’occasion pour filmer, devant les quelque 250 spectateurs, les remerciements du réalisateur, qui ont été par la suite retransmis en Espagne pour la remise du prix. «Nous pourrons tous dire que nous avons joué dans un film d’Arcand!», a blagué Alexandre Provencher-Gravel.