Aujourd’hui, le jeudi 16 mai à l’Université Queen’s de Kingston, la ministre fédérale des Sciences et des Sports, Kirsty Duncan, a annoncé l’octroi de 70 nouvelles bourses Banting et de 166 nouvelles bourses Vanier. Les premières s’adressent aux chercheurs postdoctoraux. L’aide financière annuelle des bourses Banting s’élève à 70 000$, pour une période de deux ans. Les secondes s’adressent aux étudiants au doctorat. L’aide financière annuelle des bourses Vanier s’élève à 50 000$ pendant trois ans. De part et d’autre, les domaines de recherche sont la santé, les sciences naturelles ou le génie, et les sciences humaines et sociales. Les bourses postdoctorales Banting et les bourses d’études supérieures du Canada Vanier sont financées par les trois organismes fédéraux de financement de la recherche, les IRSC, le CRSNG et le CRSH.

Boursiers Banting

Simon Décary
Le chercheur s’intéresse aux troubles musculo-squelettiques. Dans le cadre de son stage postdoctoral, son angle de recherche est la prise de décision partagée entre le professionnel de la santé et son patient. Les médecins de première ligne reçoivent de nombreux patients souffrant de douleur articulaire et musculaire chronique. Bien souvent, le patient doit subir un examen d’imagerie médicale ou doit se contenter de prendre des comprimés antidouleur sans exercices de réhabilitation pouvant améliorer sa mobilité et sa qualité de vie. Simon Décary travaillera sur le développement d’un programme éducatif pour les professionnels de la santé afin d’aider ceux-ci à partager la prise de décision avec leurs patients pour un meilleur choix de diagnostic et de traitement.

Alex Gagnon
Tout au long de sa recherche, le postdoctorant se penchera sur l’histoire culturelle du chemin de fer, au Québec, de 1832 à 1914. La première compagnie ferroviaire canadienne-française a vu le jour en février 1832. Entre 1836 et 1854, pas moins de 18 autres se sont incorporées pour desservir le Bas-Canada. Alex Gagnon étudiera les pratiques, les discours et les représentations suscitées par le chemin de fer. Il se penchera sur les rapports étroits entre le train et l’évolution de la conscience nationale canadienne-française. Il explorera aussi les pratiques sociales, culturelles et médiatiques amenées par le train, ainsi que les transformations profondes sur le plan des rapports à l’espace et au temps.

Tiff-Annie Kenny
Durant son stage postdoctoral, Tiff-Annie Kenny se penchera sur l’alimentation traditionnelle de populations autochtones côtières au Canada. Depuis quelques décennies, ces aliments ont été progressivement remplacés par de la nourriture de faible qualité nutritionnelle achetée en magasin. Le dérèglement du climat affecte l’abondance des espèces marines, les stocks de poisson sont en baisse et les politiques sur la pêche limitent l’accès à la ressource. Au cours de son projet de recherche, Tiff-Annie Kenny étudiera les effets sur la santé humaine des changements subis par l’écosystème marin en Colombie-Britannique et au Nunavut. Elle fera le lien avec le savoir local en vue de trouver des solutions favorisant la sécurité alimentaire, la pêche de subsistance, la santé publique et le bien-être culturel.

Claire Mérot
Les inversions chromosomiques et leur rôle dans l’adaptation chez la mouche du varech sont le sujet de recherche postdoctorale de Claire Mérot. Il a comme point de départ une observation: le génome d’une espèce varie entre individus et entre populations. En fait, des variations de structure, comme les inversions chromosomiques, affectent de larges portions du génome. Grâce aux progrès du séquençage, on sait maintenant que les inversions sont plus répandues et plus importantes que ce que l’on pensait. Au cours de son projet de recherche, Claire Mérot cherchera à comprendre comment ces variations structurales du génome sont impliquées dans l’évolution. Les résultats permettront une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires et écologiques de l’évolution.

Boursiers Vanier

Élisabeth Beaunoyer
La thèse de l’étudiante au doctorat en santé communautaire porte sur la «cyberthanatologie», c’est-à-dire l’étude de la mort et de ce qui l’entoure à l’ère numérique. Bien que le deuil existe depuis l’aube de l’humanité, le contexte moderne, caractérisé par l’émergence des nouvelles technologies de l’information, a radicalement changé la réalité de ce phénomène et modifié en profondeur le deuil et la perception même de la mort. Les travaux de recherche d’Élisabeth Beaunoyer consistent à documenter de façon approfondie comment le deuil est perçu et vécu par les individus en ce début de siècle, et comment les interventions des professionnels de la santé peuvent prodiguer un accompagnement optimal aux Canadiens éprouvés par la perte d’un être cher.

Philippe Després
Inscrit au doctorat en biochimie, Philippe Després souhaite mettre au point de meilleures approches en médecine personnalisée pour traiter différents types de cancer et de maladie. Comme il est encore très difficile de prédire les effets potentiels des variations entre les séquences des protéines encodées par le génome de différents individus sur la santé, l’étudiant travaille sur des approches bio-informatiques qui permettront de mieux appréhender l’effet de ces variations en effectuant des expériences en laboratoire qui visent à tester et valider des modèles.

Marc-Étienne O’Brien
Ce doctorant en droit s’intéresse à l’interaction entre l’internationalisation de la négociation de plaidoyer de culpabilité et la montée en puissance du pouvoir discrétionnaire du ministère public. Dans le cadre de sa thèse, qu’il réalise en cotutelle, Marc-Étienne O’Brien s’intéresse plus particulièrement à la mesure dans laquelle l’étendue du pouvoir discrétionnaire accordé au ministère public est compatible avec la préservation du caractère volontaire du plaidoyer de culpabilité, et donc avec le respect de la valeur fondamentale de la procédure pénale qu’est la liberté individuelle.

Nele Pien
Le projet de cette étudiante au doctorat en génie des matériaux et de la métallurgie porte sur la conception, le développement et la validation d’un modèle pseudo-physiologique de la paroi vasculaire par électrofilage coaxial.

Marco Romagnoli
Étudiant au doctorat en ethnologie et patrimoine, Marco Romagnoli s’intéresse à la diète méditerranéenne, c’est-à-dire à ses usages géopolitiques, ses enjeux patrimoniaux et les perceptions touristiques de l’imaginaire méditerranéen. Son travail consiste en une étude ethnologique de cette diète et porte sur la compréhension de celle-ci en tant qu’œuvre patrimoniale transnationale qui se décline en patrimoine médical, social et culturel.

Gabriela Ulmo Diaz
Doctorante en biologie, Gabriela Ulmo Diaz a choisi pour sujet d’étude l’anguille d’Amérique, un poisson qui connaît un fort déclin au Québec depuis 30 ans. Son importance historique pour les Premières Nations, sa valeur économique et son rôle d’espèce bio-indicatrice fait de l’anguille une espèce nécessaire à préserver. L’étudiante travaille sur l’analyse génétique des populations du golfe du Mexique et des Caraïbes en vue d’approfondir les connaissances sur la structure des populations de cette espèce et sur sa variation écotypique. Elle cherche ainsi à vérifier l’hypothèse selon laquelle les facteurs épigénétiques jouent un rôle fondamental dans la modulation des différents écotypes de l’anguille.