Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 3 | 14 septembre 2017

Sports

Le défi de défendre un titre national

Vainqueur l’automne dernier du premier titre canadien en cross-country universitaire masculin de son histoire, sur les plaines d’Abraham, le Rouge et Or fait maintenant face à un défi encore plus grand : demeurer au sommet du classement national

Par Mathieu Tanguay

L’entraîneur-chef, Félix-Antoine Lapointe, a la tâche de guider sa troupe vers cet objectif ultime. À l’aube de la première compétition de la saison, ce samedi à Montréal sur le mont Royal à l’occasion du McGill Open, il n’est pas inquiet du niveau de motivation des étudiants-athlètes. «Les gars ont encore faim. On ne veut pas être l’équipe qui a eu une grosse année et qui disparaît ensuite.»

Malgré le départ d’éléments clés de la dernière conquête – Emmanuel Boisvert, Alexandre Ricard et Benjamin Raymond ayant terminé leur parcours universitaire –, l’entraîneur-chef Lapointe peut compter sur un quatuor de vétérans de cinquième année pour montrer la voie. Yves Sikubwabo, athlète de l’année au pays en 2016, Antoine Thibault, membre de la première équipe d’étoiles U SPORTS, Nicolas Morin et Dany Racine voudront terminer leur carrière universitaire sur une bonne note.

«L’objectif demeure le même que l’an dernier, c’est-à-dire gagner le championnat national. Quand on analyse les forces en présence, bien qu’il soit tôt dans l’année, on croit que c’est encore très réaliste», déclare Félix-Antoine Lapointe. L’Université Laval est la favorite au Québec. Rappelons qu’elle a remporté les six dernières bannières du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Elle devrait se battre contre l’Université Trinity Western et l’Université de Guelph pour la couronne nationale, lors du Championnat U SPORTS, à l’Université de Victoria, en Colombie-Britannique, le 11 novembre.

Un recrutement féminin qui s’annonce payant

Chez les femmes, l’ajout des étudiantes-athlètes de haut niveau Anne-Marie Comeau et Jessy Lacourse devrait permettre au Rouge et Or de se battre pour le titre provincial. Ce titre lui a échappé l’an dernier au profit des Martlets de l’Université McGill. Cette équipe devrait batailler ferme encore cette année contre le Rouge et Or pour obtenir la bannière du RSEQ.

Anne-Marie Comeau et Jessy Lacourse formeront avec Aurélie Dubé-Lavoie, l’étudiante-athlète par excellence en sport individuel du programme Rouge et Or l’an dernier, un trio de tête qui fait rêver leur entraîneur à de belles choses. «C’est motivant, d’autant plus que le reste du groupe progresse bien aussi. On veut remporter le championnat provincial et s’approcher des cinq premières positions au pays.»

Une course sur le circuit de la NCAA

Une première dans l’histoire récente du programme, le Rouge et Or ira se mesurer à des équipes de collèges américains du circuit de la National Collegiate Athletic Association (NCAA), le 14 octobre, lors d’une compétition à l’Université de Princeton, au New Jersey. D’ici là, les plaines d’Abraham accueilleront l’Invitation Rouge et Or le samedi 7 octobre.

L’équipe masculine de cross-country Rouge et Or, champions en 2016

L’équipe masculine de cross-country Rouge et Or, en novembre 2016, alors qu'elle remportait le premier titre national de son histoire.

Photo: Mathieu Bélanger

Écrivez-nous
Partagez