Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 26 | 7 mai 2018

Actualités UL

Designers de demain

Les finissants du baccalauréat en design de produits ont du talent à revendre, à voir la vingtaine de projets qui seront présentés dans une exposition à La Fabrique

Par Matthieu Dessureault

Le 10 et le 11 mai, au local 3304 de l’édifice La Fabrique, les projets de fin d’études des 46 finissants du baccalauréat en design de produits seront présentés. L’événement Première EXPO-Édition 2018 permettra de découvrir 21 objets, dont certains seront commercialisés prochainement. Une présentation publique et une remise de prix auront lieu sous la présidence d’honneur du designer industriel Koen De Winter.

Le Fil présente ici quelques projets coups de cœur.

Nova

design-nova-credit-aucun

Une béquille ajustable, modulable et personnalisable, voilà ce que propose Marc-Antoine Claveau pour faciliter la vie des gens ayant une limitation physique. Ce produit fonctionne grâce à un mécanisme qui offre plusieurs angles d’ajustement. On peut le personnaliser avec la couleur de son choix. Très compacte, la béquille offre aussi différents types d’embouts afin de mieux accommoder l’usager selon ses préférences et ses besoins. L’étudiant est bien placé pour connaître l’importance d’offrir un tel produit sur le marché. «Depuis dix ans, je suis athlète de haut niveau, notamment avec le club de football Rouge et Or. Je vis dans un monde où les blessures sont monnaie courante. Après la Coupe Vanier, j’ai dû avoir des béquilles à cause d’une blessure. Cela m’a sensibilisé aux problèmes, souvent négligés, que vivent les personnes atteintes d’une blessure. C’est pourquoi je veux aider les usagers en conceptualisant des produits mieux adaptés à leurs besoins», explique celui qui travaille à la mise sur pied de son entreprise.

Prima

design-prima-crop-credit-aucun

Trouver chaussure à son pied n’est pas toujours chose facile! Ce produit, développé par Justin Gélinas, Anne-Marie Potvin et Jean-Michel Rochette, répond à plusieurs besoins exprimés par des utilisateurs. D’abord, il permet l’insertion et le retrait du pied sans avoir à se pencher grâce à un mécanisme situé à l’arrière de la chaussure. Son allure décontractée lui permet d’être porté dans différents contextes. Il a aussi été pensé pour faciliter la vie des gens ayant une condition physique particulière, comme une maladie dégénérative ou de l’arthrite.

Loco

design-loco-credit-aucun

Le but d’Emma Bilodeau Corriveau et d’Alexandre Boissonneault était simple: encourager les déplacements à vélo en ville. Pour cela, ils ont voulu créer un produit qui réponde aux difficultés rencontrées par les cyclistes. «Dans notre processus de recherche, nous avons observé deux problèmes récurrents, soit le transport d’effets personnels, tels que l’épicerie, et la question du vol. Nous voulions créer un porte-bagages qui s’installe et s’enlève rapidement, tout en étant à l’abri du vol», explique Emma Bilodeau Corriveau. Leur concept? Un porte-bagages qui permet de transporter ses effets personnels et qui peut se transformer en cadenas pour attacher son vélo!

Trapeze

design-trapeze-credit-aucun

L’attaque au camion-bélier survenue récemment à Toronto n’est malheureusement pas un événement isolé. De plus en plus, les organisateurs de festivals utilisent des équipements de sécurité afin de prévenir ce genre de tragédie, mais ceux-ci, très coûteux, dévalorisent les lieux et renforcent le sentiment d’insécurité des passants. Vincent Bartolacci et Jean-Michael Fleurant se sont penchés sur la question. Arès avoir interviewé des festivaliers et des policiers, ils ont conçu une barrière qui peut être installée sans utiliser de machinerie. Parmi les nombreux avantages que ce produit offre, un système d’éclairage permet un meilleur contrôle de foule.

Youki

design-youki-credit-aucun

«Notre projet s’inscrit dans une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire. Nous avons rapidement découvert que la lacto-fermentation est un procédé proposant de nombreux bénéfices, mais ne disposant que de très peu de produits adaptés», souligne Laurence Lafleur. Avec Guillaume Cavard et Julie Bougeasson, elle a conçu une gamme de trois récipients destinés à conserver les aliments par fermentation lactique, un processus de transformation des glucides en acide lactique. Inspirés des jarres traditionnelles, ces pots ont des marqueurs qui indiquent la limite d’insertion des aliments et de la saumure. Leur couvercle assure une fermeture hermétique et comprend une valve afin de diriger la sortie du gaz. Finalement, un pH-mètre confirme la comestibilité des légumes et la réussite de la lacto-fermentation.

Il sera possible de découvrir plusieurs autres projets dans l’exposition. Une tente pour favoriser le sommeil en camping sauvage, un système portatif pour préserver ses biens en cas de sinistre à la maison, un outil pour rendre les rites funéraires plus écologiques, un autre pour faciliter la pratique de l’apiculture en milieu urbain… Les limites des propositions n’ont d’égal que celles de l’imagination, plutôt fertile, des étudiants.

Plus d’information

design-groupe-credit-Alain-Tardif

Jumelant l'ethnographie et l'entrepreneuriat, le programme de design de produits vise à outiller les futurs designers à trouver des solutions qui répondent à divers problèmes. Du rituel du deuil à la prévention du terrorisme urbain, en passant par la lacto-fermentation, le transport actif et l'activité physique canine, les projets de cette année touchent à une foule de domaines.

Photo: Alain Tardif

Écrivez-nous
Partagez