Ce samedi, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) procédera au lancement de l’exposition Murmures dans sa Galerie famille. Jusqu’au 2 septembre 2019, les enfants seront invités à prendre d’assaut cet espace afin de découvrir le travail de l’architecte. Du matériel de dessin, une grande table de travail, des jeux d’échelle et une maquette modulable, entre autres, leur permettront de se familiariser avec les outils et le vocabulaire propres à ce métier.

L’exposition a été conçue par trois artistes récemment diplômés de l’École d’architecture, Francis Fontaine, Luca Fortin et Bertrand Rougier. Leur but: présenter l’architecture sous forme d’espaces de jeux et de zones d’exploration à hauteur d’enfant. «Nous avons voulu rendre l’architecture accessible, sans nécessairement l’intellectualiser, pour faire connaître aux enfants toutes les étapes d’un processus de création», explique Francis Fontaine.

À l’image des architectes dans leur atelier, les jeunes visiteurs sont invités à mettre la main à la pâte. Ils disposent de tout le matériel nécessaire pour imaginer et esquisser un mini pavillon pour accueillir une sculpture d’Alfred Pellan, Bestiaire #22, dans le jardin adjacent à la Galerie famille. À trois reprises dans les prochains mois, les concepteurs de l’exposition seront sur place afin d’animer des ateliers de création et de guider les enfants dans leurs idées. Les dessins des participants, exposés sur les murs, serviront d’inspiration pour construire la nouvelle structure au cours de l’été 2019.

De l’idéation au concept final, Murmures est le fruit d’un an de réflexions et de travail. «Pour nous, c’était une occasion de réaliser un projet qui sorte des murs de l’École d’architecture, dit Francis Fontaine. Il y a quelque chose de très satisfaisant dans le fait de travailler en contexte réel à partir de la théorie que nous avons accumulée durant nos cinq années d’études.»

expo-murmures-Trois concepteurs-credit-MNBAQ--Ida-Labrie

Luca Fortin, Bertrand Rougier et Francis Fontaine

Photo : MNBAQ / Idra Labrie

Ce n’est pas la première fois que le MNBAQ fait appel à des artistes issus de l’Université Laval. L’été dernier, rappelons-le, des étudiants à la maîtrise en architecture avaient eu comme mandat de transformer l’espace du pavillon Pierre-Lassonde le temps d’un gala philanthropique. À cette initiative s’ajoutent des projets de recherche, des conférences et des activités de médiation culturelle, qui sont en cours ou qui sont sur le point d’être lancés.

«Le Musée a signé une entente d’amitié avec l’Université Laval, qui permet de mettre sur pied diverses collaborations. De plus en plus, nous avons envie de cocréer et d’ouvrir nos portes non seulement aux chercheurs, mais aussi aux étudiants, qui font autant partie de la vie universitaire. Avec leur formation pointue et leur grand professionnalisme, les étudiants apportent des idées et un regard neuf qui viennent parfois nous bousculer», admet Marie-Hélène Audet, coordonnatrice à la médiation au MNBAQ.

Directrice de projet de l’exposition Murmures, elle espère que cette initiative suscite passion et émerveillement. «J’aimerais que les enfants réalisent que l’architecture qu’ils côtoient au quotidien a d’abord été pensée, réfléchie, imaginée, rêvée… qu’ils se mettent à écouter ce que nos murs murmurent comme histoire!»