Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 22 | 23 mars 2017

À la une

Plein la vue!

Athlète d'exception, l'étudiant en droit Alex Harvey clôt de façon spectaculaire une remarquable saison au cours de laquelle il est monté à sept reprises sur le podium

Par Yvon Larose

À 28 ans, l’étudiant en droit de l’Université Laval et fondeur d’élite Alex Harvey vient de compléter de brillante façon la saison la plus fructueuse de sa carrière de sportif. Le dimanche 19 mars, sur les plaines d’Abraham à Québec, sous un soleil radieux et sous les bruyants encouragements de la foule, il a terminé deuxième de la poursuite de 15 km style libre lors de l’ultime épreuve des finales de la Coupe du monde 2016-2017. Une photo-finish fut nécessaire pour départager les deux premières positions. Deux jours plus tôt, il avait remporté l’or au sprint de 1,5 km style libre. La veille, il raflait la quatrième place au 15 km départ groupé style classique. Au classement général de la Coupe du monde, Alex Harvey termine la saison au troisième rang.

Dans le communiqué final de Gestev, l’organisateur de l’événement, Alex Harvey déclare: «Les spectateurs étaient au rendez-vous plus que jamais et c’est grâce à eux que nous avons tous trouvé l’énergie pour skier à notre meilleur lors des trois épreuves.»

Ce dimanche, et pour la septième fois cette saison, le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges est monté sur le podium. Le premier exploit de sa saison de rêve, il l’a réalisé le 4 janvier 2017 à Oberstdorf, en Allemagne. Dans une rencontre comptant pour la Coupe du monde, il a pris la troisième place de la poursuite de 15 km style libre, terminant à 1 minute 8 secondes 8 centièmes du gagnant, le Russe Sergey Ustiugov. Depuis le début de la saison, le Québécois s’était classé plusieurs fois parmi les dix premiers, des résultats qu’il percevait comme très prometteurs pour un éventuel podium. Son objectif fut atteint le 4 janvier.

Le 15 janvier, l’étudiant en droit et son coéquipier Len Valjas ont remporté l’or au sprint par équipe à la Coupe du monde de Toblach, en Italie. Ils ont complété l’épreuve de six boucles de 1,3 km en 16 minutes 2 secondes 11 centièmes. Aux médias, Harvey a déclaré être enchanté de pouvoir partager cette belle victoire avec son coéquipier, mais aussi avec toute l’équipe technique. Il a également déclaré se sentir très bien et skier à merveille depuis le début de la saison. Cette victoire avait pour lui une saveur particulière. En 2011, aux Championnats du monde en Norvège, l’étudiant-athlète avait obtenu le même résultat dans la même épreuve, avec Devon Kershaw.

Le 21 janvier, Alex Harvey y est allé d’une autre performance étincelante. Cela s’est passé à Ulricehamn, en Suède, pour la Coupe du monde. Cette fois, le fondeur d’élite a remporté le 15 km style libre, complétant la distance en 32 minutes 46 secondes 2 centièmes, soit un solide 6 secondes d’avance sur le Norvégien Martin Johnsrud Sundby. Ce faisant, Alex Harvey devenait le premier fondeur nord-américain en presque trois ans à gagner une épreuve individuelle de la Coupe du monde. Ironie de l’histoire, le précédent gagnant nord-américain était nul autre que lui-même! Après sa victoire, le Québécois a qualifié l’épreuve de «vraie course pour hommes». Un autre de ses objectifs était atteint.

Mais Alex Harvey n’allait pas s’arrêter là. Dès le lendemain, il aidait l’équipe canadienne à remporter le bronze au relais 4 x 7,5 km. Il s’agissait d’un premier podium de l’histoire pour le Canada dans l’épreuve du relais. Le quatuor a terminé à une demi-seconde de l’équipe gagnante, celle de la Norvège. Alex Harvey, quant à lui, devenait le premier fondeur masculin du Canada à remporter trois médailles en trois épreuves consécutives de la Coupe du monde. Une autre page de l’histoire du ski de fond canadien venait d’être écrite. Aux médias, le héros du jour a rappelé qu’avant cette journée historique, les tentatives des Canadiens au relais se soldaient toujours par un échec. Pas cette fois. Une grande émotion a étreint l’équipe canadienne au complet.

Champion du monde dans une épreuve individuelle, ce titre auquel tout fondeur de talent aspire, Alex Harvey l’a obtenu pour la toute première fois de sa carrière grâce à sa spectaculaire victoire, le 5 mars, à Lahti, en Finlande, durant les Championnats du monde. Son exploit, il l’a réalisé lors du 50 km départ groupé style libre grâce à un chrono de 1 heure 46 minutes 28 secondes 9 centièmes, seulement six dixièmes de seconde devant le Russe Sergey Ustiugov. À la télévision norvégienne, il a, par la suite, déclaré qu’il s’agissait de la meilleure course de sa vie. Il s’agissait, pour lui, d’un cinquième podium aux Championnats du monde en carrière. Avec ce remarquable accomplissement, Alex Harvey devenait le premier Nord-Américain à remporter une médaille à l’épreuve reine du ski de fond. Selon lui, seule une médaille d’or olympique aurait plus de valeur à ses yeux que son titre de champion du monde.

À la mi-mars, Alex Harvey s’est confié sur ses projets pour les années à venir. Il a déclaré qu’il prévoit prendre sa retraite du ski de fond d’élite en 2019, à la suite des Jeux olympiques de 2018, en Corée du Sud, et après une ultime saison en Europe rehaussée par des Championnats du monde. Il aura alors 30 ans. Pour lui, il n’est pas question de poursuivre la compétition de haut niveau s’il n’est plus au sommet de son art, même s’il lui restait 95% de ses capacités.

Alex-Harvey-2017-credit-Andre-Olivier-Lyra

Photo: André-Olivier Lyra

Écrivez-nous
Partagez