Voir la vulnérabilité en tant que force plutôt que faiblesse, voilà ce que vous propose la Communauté de recherche interdisciplinaire sur la vulnérabilité (CRIV). À l’occasion du colloque international «Les paradoxes de la vulnérabilité», qu’elle organise les 13 et 14 juin en collaboration avec l’Équipe de recherche interdisciplinaire sur les aires culturelles de l’Université de Rouen, la CRIV vous convie à des ateliers artistiques et un spectacle de performances et de poésie, dans lesquels le vulnérable devient une prédisposition essentielle de l’art.

Quatre ateliers consacrés à des pratiques aussi diverses que le chant, le dessin intuitif, le slam, l’art clownesque et la danse personnelle approfondiront de manière différente le thème du colloque, à savoir considérer la vulnérabilité non comme un état relatif à un petit nombre d’individus, mais comme une condition universellement partagée et un opérateur de pensée aux implications multiples. Le spectacle, quant à lui, vous permettra de découvrir les charmes du vulnérable, entre autres, dans la danse, le cinéma, la vidéo, la performance et la littérature.