Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 26 | 25 avril 2018

Actualités UL

Engagés et passionnés!

Le Gala de la vie étudiante a récompensé des personnalités et des réalisations parascolaires remarquables

Par Yvon Larose

Victoria Thân est inscrite au baccalauréat en kinésiologie. Simon Robitaille, lui, poursuit des études de maîtrise en physique. Le jeudi 19 avril, tous deux étaient présents au 28e Gala de la vie étudiante. L’événement, qui se tenait au Théâtre de la cité universitaire, a attiré près de 250 personnes. Organisé par le Bureau de la vie étudiante, le Gala vise à célébrer l’implication étudiante. Le Gala est aussi l’hôte de la finale locale du concours Forces AVENIR. Pour l’année 2017-2018, Victoria Thân était finaliste dans la catégorie «Personnalité de l’année». Simon Robitaille, pour sa part, était finaliste dans la catégorie «Improvisation masculine». À la fin d’une soirée des plus animées, les organisateurs avaient remis une trentaine de trophées, dont un à chacun de ces étudiants.

Sur le campus, l’on associe de plus en plus le nom de Victoria Thân à la philanthropie. «Je me suis impliquée dès mon entrée à l’Université Laval, explique-t-elle, notamment dans la fondation et l’établissement de l’Association des jeunes philanthropes de l’Université Laval, à titre de directrice des communications et de vice-présidente exécutive.»

L’engagement social de Victoria Thân a commencé dès sa première année au secondaire par de simples actions d’entraide. Elle a ensuite poursuivi au cégep. Et tout indique qu’elle continuera dans cette voie encore longtemps.

Ce qui l’attire particulièrement dans l’engagement social est de voir des étudiants croire au fait qu’il est possible, ensemble, de créer un changement positif dans la communauté. «Ensemble, dit-elle, nous pouvons être des jeunes leaders de la vie quotidienne et montrer ainsi que nous pouvons être plus que des étudiants et nos futures professions. Nous pouvons certainement contribuer ensemble à bâtir un meilleur avenir.»

Plaisir, créativité, confiance, amis. C’est ainsi que Simon Robitaille, qui termine sa sixième saison avec les Carreaux de la Ligue universitaire d’improvisation, décrit sa passion. L’élément déclencheur remonte à l’école secondaire. Sa sélection par l’équipe d’impro a changé sa vie. «Ça m’a permis de développer mes habiletés sociales, ma créativité, mon assurance et ma confiance en moi, souligne-t-il. Sans compter que l’impro m’a fait rencontrer énormément de belles personnes qui sont devenues des amis proches. Le rire, ça rapproche.»

Comment l’esprit structuré d’un scientifique fonctionne-t-il dans un tel environnement? «Je dis souvent que je fais de l’impro pour « décrocher » de la physique, et que j’étudie la physique pour « décrocher » de l’impro, répond-il. Je crois en fait que ces deux disciplines sont complémentaires pour moi. Le procédé de création demeure le même: il faut partir d’une idée ou d’une hypothèse et créer une histoire ou un modèle autour de cette idée.»

Le Bureau d’entraide en nutrition a remporté la mise dans la catégorie «Association parascolaire». Huit étudiants du baccalauréat en nutrition en sont membres, dont Andrée-Anne Doyon. «En tant qu’étudiants en nutrition, dit-elle, nous considérons que l’alimentation saine et équilibrée représente une composante incontournable pour le maintien et l’amélioration des saines habitudes de vie.»

En 2017-2018, le Bureau a donné une douzaine de conférences, tenu une demi-douzaine de kiosques et participé à l’élaboration de quatre ateliers culinaires. Les étudiants ont aussi organisé des événements culinaires. «Les gens sont très ouverts à en apprendre davantage sur la saine alimentation, poursuit-elle. Dans les événements culinaires, nous préparons différentes recettes selon différents thèmes, comme la cuisine à faible coût ou la cuisine végétarienne. Nous nous rendons ensuite sur place et cuisinons avec les individus participants, en plus de leur parler de la saine alimentation et de répondre à leurs questions.»

Dans la catégorie «Spectacle production», les honneurs sont allés à Métamorphoses, le spectacle que Gestuel, la troupe de danse contemporaine de l’Université Laval, a présenté les 6 et 7 avril au Complexe Méduse de Québec. Pour la première fois en 33 ans, la troupe composée majoritairement d’étudiants et d’étudiantes a partagé la scène avec une autre troupe, Gang de Roue, composée de personnes en fauteuil roulant. «L’idée de partager la scène avec Gang de Roue a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme au sein de la troupe dès le départ, raconte Alexandre Pineault, inscrit au baccalauréat en informatique et vice-président direction artistique de Gestuel. Nous espérions franchement les accueillir le mieux possible. Gang de Roue s’est avérée être une troupe de danseurs et danseuses dotés d’une présence exceptionnelle, calmes, à la fois sérieux et amusants, et franchement passionnés.»

Le trophée de la catégorie «Projet santé, communautaire et social» a été remis à Partenariat Santé. Créée en 2016, cette initiative réunit actuellement 220 étudiantes et étudiants en sciences de la santé. «Nous étions 40 la première année», rappelle Mathieu Allard, étudiant au doctorat en médecine et président fondateur de l’organisme.

Partenariat Santé fait la promotion de la santé cardiovasculaire auprès de la population. Les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de mortalité au Canada. «Nous organisons des séances gratuites de prévention et de dépistage des maladies cardiovasculaires dans la communauté, explique Mathieu Allard. Nous évaluons la personne au moyen d’un questionnaire, nous mesurons son tour de taille et nous prenons sa tension artérielle. La seconde étape, durant une rencontre individuelle de 15 minutes, consiste à essayer de faire adopter des comportements santé à la personne. Nous ne pouvons pas travailler tout de suite, mais nous pouvons agir au chapitre du dépistage et du changement de comportement. Et c’est fou comme les gens « embarquent ».»


partenariat sante-PEPS-credit-inconnu
Partenariat santé fait la promotion de la santé cardiovasculaire auprès de la population. Plus de 200 étudiantes et étudiants en sciences de la santé en sont membres.

Metamorphoses-0B0A6573-credit-Elias-Djemil
Pour la première fois, la troupe de danse contemporaine Gestuel a partagé la scène avec une autre troupe, Gang de Roue, composée de personnes en fauteuil roulant.
Photo: Elias Djemil

gala-vie-etudiante-les-laureats-credit-david-cannon

Les lauréats et lauréates du Gala de la vie étudiante, le 19 avril, au Théâtre de la cité universitaire.

Photo: David Cannon

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles