Qu’ont en commun les personnages féminins dans les téléséries Rupture, Les Simone, L’Échappée, Marche à l’ombre, Blue Moon et District 31? C’est la question à laquelle répondra Stéfany Boisvert, chercheuse postdoctorale au Département d’histoire de l’art et d’études en communication de l’Université McGill et chargée de cours à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal.

Sa conférence, intitulée «Les transformations des personnages féminins des téléséries québécoises à l’ère des récits « postféministes « », portera sur la représentation des femmes dans les téléséries québécoises depuis 2015. L’activité est présentée à l’occasion des midis-CRILCQ, une initiative du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises.

Jeudi 16 novembre, à 11 h 30, au local 4433B du pavillon Louis-Jacques-Casault.