Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume , numéro | 30 novembre 2018

Actualités UL

Fiertés de la FSG

La Faculté des sciences et de génie a honoré le parcours professionnel de quatre personnes lors de la cérémonie des prix Summa

Par Matthieu Dessureault

Le 29 novembre, à la salle Le Cercle du pavillon Alphonse-Desjardins, la Faculté des sciences et de génie a procédé à la traditionnelle cérémonie de remise des prix Summa. Par cette initiative, elle reconnaît chaque année le parcours professionnel remarquable de certains de ses diplômés, professeurs et membres du personnel.

Pour 2018, les heureux élus sont Diane Déziel, chargée de communication au Centre d’optique, photonique et laser (COPL), Michel Frenette, professeur au Département de biochimie, microbiologie et bio-informatique, Luc Beaulieu, professeur au Département de physique, de génie physique et d’optique, et Martine Péloquin, diplômée en génie chimique. Ils ont reçu respectivement le prix Summa Communauté facultaire, le prix Summa Enseignement, le prix Summa Recherche et le prix Summa Carrière.

«Ces quatre individus ont tous en commun leur grande humanité et leur rigueur professionnelle. Ils sont valorisés et grandement appréciés par leurs pairs. Ils servent de modèles à tous ceux qui les côtoient et représentent une immense fierté pour notre Faculté», a affirmé le doyen André Zaccarin.

Diane Déziel est chargée de communication au COPL depuis 2006. Entre autres responsabilités, elle participe à l’organisation de conférences, d’ateliers et d’activités sociales, planifie les visites des infrastructures de recherche, accueille les étudiants et rédige divers documents en anglais et en français. «Madame Diane Déziel joue un rôle des plus stratégiques au Centre d’optique, photonique et laser. Sa rigueur et sa personnalité positive et engagée sont les caractéristiques emblématiques d’une grande professionnelle qui permettent à notre organisation de rayonner», a dit le doyen Zaccarin.

web-Diane-Deziel-credit-Jean-Rodier

Photo : Jean Rodier

André Zaccarin, doyen de la Faculté des sciences et de génie, Diane Déziel, chargée de communication au COPL, et Caroline Senécal, vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes.

Depuis bientôt 30 ans, Michel Frenette enseigne la microbiologie, la physiologie microbienne ainsi que la génétique et la biologie moléculaire des microorganismes. Il est particulièrement reconnu pour le soin perpétuel qu’il prend à actualiser le contenu de ses cours, pour son attention à proposer des activités d’apprentissage innovantes et pour ses talents de vulgarisateur. «Cet engagement envers les étudiants et cette passion contagieuse font de lui un modèle pour nos jeunes professeurs», a ajouté André Zaccarin.

web-Michel-Frenette-credit-Jean-Rodier

Photo : Jean Rodier

André Zaccarin, doyen de la Faculté des sciences et de génie, Michel Frenette, professeur au Département de biochimie, microbiologie et bio-informatique, et Caroline Senécal, vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes.

Luc Beaulieu, quant à lui, a été honoré pour son implication dans le milieu de la recherche. En 2000, le professeur a pris les rênes du groupe de recherche en physique médicale du CHU de Québec – Université Laval, en plus de mettre sur pied un programme d’études de deuxième et de troisième cycles en physique médicale. Titulaire de trois brevets, il a été à la tête de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Elekta en technologies biomédicales pour la curiethérapie, du Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval et de l’Association québécoise des physiciens médicaux cliniques, entre autres organisations. «Luc Beaulieu réalise une carrière en recherche des plus impressionnantes. Par ses travaux et ses découvertes, il incarne l’excellence en recherche caractéristique de notre grande université», s’est réjoui le doyen.

web-Luc-Beaulieu-credit-Jean-Rodier

Photo : Jean Rodier

André Zaccarin, doyen de la Faculté des sciences et de génie, Luc Beaulieu, professeur au Département de physique, de génie physique et d'optique, et Caroline Senécal, vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes.

La Faculté, enfin, a souligné les talents de gestionnaire en ingénierie de Martine Péloquin. Après avoir gravi les échelons au sein de la raffinerie Jean-Gaulin, autrefois la raffinerie d’Ultramar de Lévis, cette diplômée est devenue, en 2012, la vice-présidente et la directrice générale d’Énergie Valero. Elle est ainsi la seule femme à occuper un tel poste dans le circuit des 15 raffineries Valero en Amérique. «Madame Martine Péloquin, diplômée au parcours professionnel exceptionnel, se joint aux pionnières du secteur de l’ingénierie à atteindre un poste de haute direction. Ses réalisations auront des impacts sans équivoque sur son domaine, mais également auprès des générations à venir de jeunes femmes qui aspirent aux plus hauts sommets», a dit le doyen.

web-Martine-Peloquin-credit-Jean-Rodier

Photo : Jean Rodier

André Zaccarin, doyen de la Faculté des sciences et de génie, Martine Péloquin, vice-présidente et directrice générale d'Énergie Valéro, et Caroline Senécal, vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes.

En plus de la remise des prix Summa, la cérémonie a été l’occasion de présenter des personnalités inspirantes qui ont marqué l’année 2018 à la Faculté. Il a été question, entre autres, des réalisations de l’Équipe de traitement des eaux, des étudiantes Marie-Laure Filion et Audrey Picard-Lafond, ainsi que des professeurs Marc Parizeau, Simon Thibault, Christian Landry, Sylvain Moineau et Frédéric-Georges Fontaine. Bref, on peut le dire, ça bouge à la Faculté des sciences et de génie!

trophee-prix-Summa-credit-Marc-Robitaille

Photo: Marc Robitaille

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles