Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 48, numéro 30 | 13 juin 2013

Divers

Grand départ de l’Amundsen pour l’Arctique

Le célèbre brise-glace de recherche a entrepris son voyage annuel dans le Nord canadien emportant à son bord les scientifiques du réseau ArcticNet

Le navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Amundsen a célébré cette année son 10e anniversaire en tant que brise-glace de recherche lors de son départ, le 26 juillet, pour une nouvelle expédition de 82 jours dans l’Arctique canadien. Le navire se rend à Resolute Bay (Nunavut), puis dans la mer de Beaufort pour finalement s’arrêter à Kugluktuk (Nunavut). Depuis les dix dernières années, le NGCC Amundsen a joué un rôle majeur dans la redynamisation de la science arctique au Canada en fournissant aux chercheurs canadiens et à leurs collaborateurs étrangers un accès sans précédent à l’océan Arctique. Cette année, les scientifiques à son bord effectueront notamment une collecte de données océanographiques dans la mer de Beaufort, une étude sur les poissons avec un sonar SX90 ainsi qu’une étude sur la glace au nord de la baie de Baffin.

Le navire abrite à son bord une partie de l’équipe d’ArcticNet, un réseau de centres d’excellence du Canada situé à l’Université Laval, dont le directeur est le professeur de biologie Louis Fortier. Ce réseau regroupe des scientifiques et des gestionnaires en sciences naturelles, sciences de la santé et sciences sociales. Il comprend quelque 145 chercheurs issus de 30 universités canadiennes et 20 ministères fédéraux et agences provinciales qui collaborent avec des équipes de recherche provenant de 12 pays. L’objectif d’ArcticNet est d’étudier les changements climatiques et la modernisation de l’Arctique canadien côtier. Son rôle consiste également à formuler des stratégies d’adaptation et des politiques nationales pour préparer les Canadiens aux conséquences des changements en cours.

Le NGCC Amundsen est le premier brise-glace de recherche au monde à avoir mené deux expéditions hivernales dans l’Arctique durant l’Étude internationale du plateau continental arctique canadien (CASES) et l’Étude sur le chenal de séparation circumpolaire de l’Année polaire internationale (CFL). Durant deux importantes Enquêtes sur la santé des Inuits, le navire s’est transformé en clinique médicale flottante à partir de laquelle des médecins, infirmières et infirmiers, interprètes ainsi que des chercheurs du domaine de la santé ont pu visiter les 52 communautés côtières de la région désignée des Inuvialuit, du Nunavut et du Nunatsiavut pour évaluer l’état de santé général de la population inuite.

Depuis 2003, le navire a passé plus de 1400 jours en mer pour parcourir plus de 150 000 milles nautiques. En 2012, les accomplissements scientifiques de l’équipe de l’Amundsen ont été célébrés partout au Canada lorsque le navire a eu l’honneur d’être choisi pour figurer sur le nouveau billet canadien de 50 dollars en polymère.

Martin Fortier / ArcticNet

Le brise-glace NGCC Amundsen a levé l'ancre le 26 juillet pour entamer sa 8e expédition.

Photo: Martin Fortier / ArcticNet

Écrivez-nous
Partagez