Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 27 | 8 mai 2018

À la une

Design et philanthropie

Mission réussie pour les étudiants en architecture à qui on avait confié le mandat de transformer l'espace du pavillon Pierre-Lassonde le temps d'un gala philanthropique

Par Matthieu Dessureault

Le défi était de taille et ils l’ont relevé avec brio. Quatre étudiants à la maîtrise en architecture, Francis Gaignard, Sandrine Gaulin, Carine Huot et Gabriel Lemelin, ont revisité les aires principales du pavillon Pierre-Lassonde avec des installations inspirées des qualités architecturales du lieu. Leur concept, choisi par un jury à l’issue d’un concours organisé par l’École d’architecture et le Musée national des beaux-arts du Québec, a été réalisé avec l’aide des autres étudiants du cours Projet d’architecture et fabrication numérique. Le grand dévoilement a eu lieu le 5 mai à l’occasion d’une soirée chic et festive réunissant près de 500 mécènes et personnalités publiques.

Intitulée Philanthropie, l’œuvre se veut un hommage aux donateurs qui ont rendu possible la construction du pavillon Pierre-Lassonde. «Notre mandat était de construire une œuvre d’architecture éphémère pour accompagner les invités du gala dans leurs déplacements. Nous avons choisi le thème de la philanthropie puisque c’est en lien avec la soirée, qui visait à amasser des fonds pour la Fondation du Musée», explique Carine Huot.

Sous la direction artistique du concepteur multimédia Olivier Dufour, les étudiants ont enveloppé les murs du Musée et l’escalier monumental d’une pellicule plastique. Toute la soirée durant, ce matériau permettait de faire réfléchir les silhouettes des invités. Il servait aussi de support à des projections élaborées par Olivier Dufour et son équipe. «Nous avons voulu créer un effet de surprise, dit Carine Huot. Le pavillon Lassonde a été beaucoup médiatisé depuis son ouverture; on est habitué de le voir. Par une simple application d’une pellicule réfléchissante, on vient complètement changer l’expérience.»

L’utilisation de ce matériau permettait aussi de mettre en lumière les noms des donateurs gravés ici et là sur les murs et le grand escalier. Les reflets générés par l’œuvre font référence aux retombées des dons sur l’établissement muséal. «Ce que j’apprécie du projet Philanthropie, c’est qu’il évoque la relation fine entre l’individu et la collectivité, soit comment le geste philanthropique contribue de façon importante à la communauté», souligne Annie Talbot, présidente-directrice générale de la Fondation du MNBAQ, qui faisait partie du jury.

Pour mener à bien leur projet, les étudiants ont bénéficié des conseils de l’architecte ayant conçu le pavillon, Shohei Shigematsu. Ils ont aussi travaillé en étroite collaboration avec Olivier Dufour et son équipe. Celui à qui on doit de nombreux spectacles multimédias se dit ravi de son expérience. «Ce fut un grand bonheur de travailler avec les étudiants. Ce projet a permis de marier notre expérience en technologies avec leurs idées, qui étaient très audacieuses. Des fois, on met plein d’idées de côté en se disant qu’elles ne sont pas réalisables. Les étudiants, eux, sont arrivés sans a priori, avec des propositions qui nous ont poussés à nous dépasser. Ce fut super inspirant.»

Le processus s’est aussi avéré des plus formateurs pour ces futurs architectes. «Une fois que leur projet a été choisi par le jury, les étudiants ont dû faire face à la réalité du milieu muséal. Travailler dans un lieu neuf et tout propre comme le pavillon Pierre-Lassonde engendre des complexités; on ne peut pas installer d’échafaudage, il faut être délicat dans la construction. En plus des contraintes budgétaires, de mise en place et de sécurité, c’est le défi qu’ils ont su relever», explique leur professeur Samuel Bernier-Lavigne.

Vous avez manqué le Gala MNBAQ? Bonne nouvelle: les installations seront accessibles au public pendant encore quelques jours.


MNBAQ-concept
Le concept de Francis Gaignard, de Sandrine Gaulin, de Carine Huot et de Gabriel Lemelin a été choisi à l’issue d’un concours organisé conjointement par l’École d’architecture et le MNBAQ

MNBAQ-entree-credit-Ida-Labrie

MNBAQ-escalier-credit-Ida-Labrie

MNBAQ-283-credit-Ida-Labrie

Inspiré du Met Gala, à New York, le Gala MNBAQ est une soirée chic et festive mettant en honneur la philanthropie. L'équipe du Musée espère en faire un événement récurrent.

Photo : Ida Labrie

MNBAQ-392-Charlebois-credit-Ida-Labrie

Les invités ont eu droit à plusieurs surprises, dont une prestation musicale de Robert Charlebois.

Photo : Ida Labrie

MNBAQ-groupe-credit-Ida-Labrie

Le professeur Samuel Bernier-Lavigne et les étudiants du cours Projet d'architecture et fabrication numérique devant une partie de l'œuvre qu'ils ont construite.

Photo: Ida Labrie

Écrivez-nous
Partagez