Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 24 | 5 avril 2018

Arts

Hommage aux femmes autochtones

Neka, d'Alain Olivier, raconte le destin des mères autochtones qui ont forgé notre histoire

Professeur au Département de phytologie et titulaire de la Chaire en développement international, Alain Olivier est aussi un auteur prolifique. Son dernier roman, Neka, raconte le destin des mères autochtones qui ont forgé notre histoire.

François, un lointain descendant des premiers Européens ayant conquis le Nouveau Monde, essaie de comprendre pourquoi tant de silence règne autour de ces femmes. Sa quête est intimement liée à son fils, pour qui il remonte le fil de son histoire familiale. Neka signifie «maman» en langue innue.

Neka, d’Alain Olivier, Lévesque éditeur, 140 pages.

Plusieurs autres écrivains qui sont membres de la communauté universitaire participeront au Salon du livre, dont l’une des invitées d’honneur, Naomi Fontaine, étudiante à la maîtrise en études littéraires, et les enseignantes Anne Peyrouse, Isabelle Hubert, Sylvie Nicolas et Diane Bergeron.

couverture
Écrivez-nous
Partagez