Le 24 septembre, les députés de l’Assemblée nationale, toutes allégeances confondues, ont adopté une motion en faveur de l’usage du logiciel libre par l’administration publique. Ils en ont profité pour saluer le travail accompli dans ce dossier par Daniel Pascot, professeur au Département des systèmes d’information organisationnels, et Cyrille Béraud, qui sont à l’origine de cette décision gouvernementale.

C’est à l’occasion du Salon du logiciel libre, qui s’est tenu à la Faculté des sciences de l’administration en 2010, que Michelle Courchesne, alors présidente du Conseil du Trésor, avait annoncé que le gouvernement poserait des gestes en vue de l’implantation du logiciel libre, mais il a fallu attendre jusqu’à aujourd’hui pour que cette volonté se concrétise.

L’arrivée du libre entravera le contrôle des géants de l’informatique, comme Microsoft, et engendrera d’importantes économies.