Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 27 | 18 mai 2017

Sports

Une icône du sauvetage aquatique

Près de 40 ans après son arrivée au PEPS, la spécialiste de l'intervention sportive France Le Bel prend sa retraite

Après avoir formé des générations de sauveteurs, proposé une programmation d’activités sportives s’adressant autant à la clientèle étudiante qu’aux citoyens de la région de Québec et développé un programme jeunesse ouvert sur la communauté dans laquelle l’Université Laval s’enracine, France Le Bel prend sa retraite. Celle-ci a fait ses débuts au Service des activités sportives en 1980 comme surveillante-sauveteuse et instructrice en natation et relaxation; elle est promue la même année sauveteuse et instructrice-chef. Dix ans plus tard, elle devient coordonnatrice du programme des «activités éducatives», maintenant appelé «activités d’initiation et de perfectionnement», jusqu’au moment de prendre sa retraite en mars 2017.

L’ensemble du programme fleurit sous les auspices de cette spécialiste de l’intervention sportive. La programmation visant la clientèle étudiante et adulte est constamment mise à jour pour répondre à l’évolution des besoins pendant que le programme Jeunesse double son nombre d’activités. D’une part, quelques milliers de personnes s’initient ou perfectionnent leurs habiletés sportives et, d’autre part, la clientèle jeunesse s’inscrit en grand nombre, passant de 1 500 à plus de 6 400 participants. La fin de semaine, comme en semaine, le PEPS grouille de familles, grandes et petites, de jeunes qui se sentent les bienvenus de pratiquer leurs loisirs et leurs sports préférés dans l’antre des grands sportifs du Rouge et Or et de la communauté universitaire. Préoccupée par le service à la clientèle, France Le Bel a su bâtir un programme d’activités sportives d’un haut niveau de qualité.

Généreuse de son temps, France Le Bel œuvra également à titre de membre du comité pédagogique et du conseil d’administration de la Société de sauvetage du Québec. C’est sous son règne que le premier club de sauvetage sportif a vu le jour au PEPS en 1987 et, encore aujourd’hui, le club de sauvetage Jeunes sauveteurs est toujours bien actif. Déterminée et dynamique, elle a su transmettre sa passion et son savoir-faire à tous ceux qu’elle a côtoyés. Son souci du développement et de l’amélioration continue ont permis la mise sur pied d’initiatives qui ont donné aux participants ainsi qu’à ses employés et collègues des outils pour se dépasser. Parmi ses réalisations de marque, rappelons ici l’organisation du Championnat canadien de sauvetage en 1989.

Si on vieillit comme on a vécu, sa retraite sera bien remplie et tournée vers l’accomplissement de nouveaux projets. Bonne retraite, chère France, elle est pleinement méritée!

Collaboration spéciale de Linda Saucier et de Sylvie Bonneau, entraîneuses de l’Équipe de sauvetage de l’Université Laval de 1987 à 1991, avec la participation de Gilles D’Amboise, directeur des activités sportives de 1987 à 2013

France-Lebel-credit-inconnu
Écrivez-nous
Partagez