Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 9 | 10 novembre 2016

Société

Ils ont dit

Chantal Pouliot, Pierre Blanchet et Yan Cimon sur la protection des renseignements personnels en recherche, la construction écoresponsable en bois et l'offensive publicitaire de Hyundai

Sur la protection des renseignements personnels en recherche

Dans le cadre d’un recours collectif impliquant des citoyens et le propriétaire d’un parc d’éoliennes, un juge de la Cour supérieure du Québec a ordonné à une chercheuse de l’UQAM de déposer les données révélant l’identité de personnes qu’elle a interrogées lors de ses travaux de doctorat, décision que dénonce Chantal Pouliot. «En portant atteinte à la confidentialité des sources universitaires, l’ordonnance de la cour envoie le message selon lequel dorénavant toute personne participant à une recherche pourrait voir la protection de ses données personnelles compromise.»

Chantal Pouliot, Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage
Le Devoir, 3 novembre

Sur la construction écoresponsable en bois

Aujourd’hui, moins du quart des bâtiments commerciaux sont construits en bois au Québec. Or, le cadre réglementaire actuel permettrait l’utilisation du bois dans la construction de plus de 80% de ce type de bâtiments. Selon Pierre Blanchet, beaucoup de sensibilisation reste à faire. «Présentement, les universités sont capables de répondre aux besoins de formation pour la construction de bâtiments de bois en hauteur. Par contre, il n’y a rien du côté des écoles de métier.»

Pierre Blanchet, Département des sciences du bois et de la forêt
Voir vert, automne 2016

Sur l’offensive publicitaire de Hyundai

Moins de 48 heures après que la justice américaine ait accepté le régime d’indemnisation de Volkswagen en réponse au scandale des moteurs diesels truqués, Hyundai offre aux propriétaires de certains modèles Volkswagen de substantiels rabais. Ceux-ci ont jusqu’au 3 janvier pour s’en prévaloir. «Une offensive aussi ouverte n’est pas quelque chose que l’on voit régulièrement, estime Yan Cimon. C’est culotté, mais le but, c’est de vendre des véhicules. Ça montre à quel point le marché américain est extrêmement concurrentiel. Ça joue dur.»

Yan Cimon, Département de management
La Presse Plus, 7 novembre

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez