Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 19 | 16 février 2017

Société

Ils ont dit

Gaston De Serres, François Des Rosiers et Christian Desîlets sur la saison de la grippe, le troisième lien et l'historique du carré rouge

Sur la saison de la grippe

Le virus Influenza semble frapper moins fort au Québec cette année, ce qui a conduit certains à conclure, dès la mi-janvier, que le pire était derrière nous. On aurait tort de baisser sa garde trop tôt, croit Gaston De Serres. «La grippe n’est ni absente ni passée tout droit. La montagne est moins abrupte cette année, mais elle a un plateau qui se prolonge sur plusieurs semaines. On a encore plusieurs grosses semaines d’influenza devant nous.»

Gaston De Serres, Département de médecine sociale et préventive
Le Soleil, 8 février

Sur le troisième lien

Le principal effet économique d’un troisième lien entre Québec et Lévis serait de déplacer une partie du développement résidentiel et commercial vers la rive sud, estime François Des Rosiers. Mais ce sont là des activités économiques qui auront lieu de toute manière: sans troisième lien, elles se produiront tout simplement ailleurs dans la région. «Je ne pense pas que le simple fait d’ajouter un pont ou un tunnel convaincra des gens de s’établir dans la région. Pour accroître la population, ça prend des emplois», dit-il.

François Des Rosiers, Département de finance, assurance et immobilier
Le Soleil, 10 février

Sur l’historique du carré rouge

Le printemps étudiant québécois a démarré il y a cinq ans, le 13 février 2012. Comme symbole, les manifestants ont adopté un carré de tissu rouge. D’abord utilisé en 2004, puis en 2005, il a refait surface en 2012. Selon Christian Desîlets, il s’agit d’une image de marque «tout à fait réussie». «Ça peut sembler bassement marketing ou utilitariste, mais c’est excessivement important pour exister d’avoir un branding qui marque, qui frappe l’imaginaire et qui va pouvoir être repris.»

Christian Desîlets, Département d’information et de communication
La Presse Plus, 11 février

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez