Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 20B | 23 février 2018

Société

Ils ont dit

Louis Bernatchez, Égide Royer et Marie-Hélène Gagné sur le développement économique et le chevalier cuivré, le décrochage scolaire et le programme de coaching parental Triple P

Sur le développement économique et le chevalier cuivré

Le terminal à conteneurs que l’Administration portuaire de Montréal veut construire à Contrecœur aurait des répercussions environnementales sur le chevalier cuivré, un poisson en voie de disparition qui se reproduit exclusivement dans la rivière Richelieu, mais qui fréquente les herbiers du fleuve entre Montréal et Trois-Rivières. Louis Bernatchez estime que «en tant que société moderne et progressiste, nous avons un devoir moral de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer la survie de cette espèce qui ne vit qu’ici, au Québec.»

Louis Bernatchez, Département de biologie
La Presse, 15 février

Sur le décrochage scolaire

Pour les examens ministériels de juin 2017, 5 312 élèves ont obtenu la note de 60%, alors qu’un enseignant correcteur leur avait, dans les faits, attribué 58% ou 59%. Cette façon de procéder pourrait favoriser la persévérance scolaire, croit Égide Royer. «Si un élève en difficulté finit avec 58% en français et en mathématique, parce qu’on applique de façon très stricte la règle du 60%, ça m’apparaît évident que ça devient susceptible de le mener à repenser sa carrière scolaire.»

Égide Royer, Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage
La Presse Plus, 18 février

Sur le programme de coaching parental Triple P

Le programme de coaching parental Triple P est expérimenté depuis un an dans la région de Québec. Il comprend notamment des rencontres pour les parents qui ont du mal à gérer leur colère et qui ont des attentes irréalistes à l’égard de leurs enfants. Selon Marie-Hélène Gagné, le programme apparaît particulièrement efficace pour les pères de famille et les familles vulnérables sur le plan socio-économique. «Les parents ont rapporté des améliorations importantes de leur confiance et une réduction des problèmes de comportement de leurs enfants.»

Marie-Hélène Gagné, École de psychologie
Le Soleil, 17 février

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez