Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 26 | 3 mai 2018

À la une

Le Château vu autrement!

Une soixantaine d'étudiants en design graphique ont réalisé des illustrations et des graphiques d'information pour le 125e anniversaire du Château Frontenac

Par Yvon Larose

Les festivités entourant le 125e anniversaire du Fairmont Le Château Frontenac battent leur plein depuis quelques mois déjà. Et l’Université Laval n’est pas en reste. En mars, une quinzaine d’étudiants de l’Atelier d’opéra de la Faculté de musique ont interprété L’Étoile, une œuvre du compositeur Emmanuel Chabrier, dans la salle de bal du Château. En mai, ce sera au tour d’étudiants au baccalauréat en design graphique d’exposer plusieurs de leurs œuvres, inspirées de l’endroit, dans un salon du vénérable bâtiment.

«Le directeur du Château a contacté la direction de l’École d’art et de l’École de design pour savoir si des enseignants étaient intéressés à intégrer le 125e à leurs cours», explique la professeure Marie Lessard, de l’École de design. J’enseigne l’illustration d’édition et j’ai dit oui.» Deux autres enseignants de l’École de design, les chargés d’enseignement Marie-Hélène Cholette et Jérôme Lessard, ont également répondu à l’appel. Ils donnent le cours Atelier 4: visualisation d’information.

À la session d’hiver, 23 étudiantes et étudiants du baccalauréat en design graphique étaient inscrits au cours Illustration d’édition. «Les étudiants ont choisi ce cours à option par intérêt et pour l’exploration plastique que cela représente, indique Marie Lessard. Ils ont documenté certains lieux du Château, comme le Salon rose, le restaurant Le Champlain et le bar Le 1608. Plusieurs ont choisi le Salon rose avec ses éléments de décor imposants. Certains ont opté pour une représentation extérieure du Château avec sa silhouette très connue. D’autres se sont inspirés de l’ambiance et du décor du bar Le 1608.»

Les étudiants travaillaient en équipe. Ils ont créé des illustrations sur le thème «La vie de Château». Ils ont livré une interprétation personnelle du sujet. Ils ont fait une recherche documentaire sur l’histoire du Château, mené des études tonales, stylistiques et chromatiques, et produit esquisses et dessins.

«Le thème offrait de nombreuses possibilités de création visuelle dans des approches stylistiques variées, souligne la professeure Lessard. Certains ont choisi le dessin au crayon, d’autres ont choisi l’approche numérique de A à Z. Certains ont respecté la perspective, d’autres en ont fait fi. Les proportions varient aussi.» De toute évidence, de belles surprises attendent le public. «Les visiteurs, affirme-t-elle, auront beaucoup d’intérêt à découvrir les propositions des étudiants, la grande variété des sujets, le choix des éléments et leur traitement, ainsi que la fraîcheur qui se dégage de plusieurs propositions.»

Marie-Hélène Cholette et Jérôme Lessard ont encadré une vingtaine d’étudiants chacun. Comme ceux du groupe de la professeure Lessard, ces étudiants ont d’abord effectué une visite guidée du Château. Sur ce thème, ils ont réalisé des graphiques d’information sur différents sujets à l’aide de diagrammes, de tableaux, de réseaux ou de cartes. Les prototypes, aux textes concis et vulgarisés, sont montés sur support 3D. Ils jettent un regard distinct et synthétique sur des faits à saveur historique ou encore sur des aspects inusités du célèbre bâtiment. Mentionnons, entre autres, l’incendie de 1926, les conférences de Québec de 1943 et de 1944 durant la Seconde Guerre mondiale ainsi que des anecdotes romantiques qui ont marqué l’histoire du Château.

«Il fallait vivre avec la contrainte de construire une structure lors de chacun des projets, indique Jérôme Lessard. C’était une première dans cet atelier. Habituellement, nous restons au niveau de l’imprimé et du Web.» Certains imprimés sont collés sur un carton rigide ou sur une planche de bois. D’autres papiers imprimés sont collés sur les surfaces de cubes de bois. Le plexiglas est un autre matériau choisi comme élément structurel.

«Je suis très fier des résultats, dit-il. Il y a de l’originalité. Finalement, plusieurs équipes ont réussi à relever le défi de la structure. Nous avons une très belle qualité de produits, considérant l’objectif numéro un de l’atelier qui est de concevoir un système efficace et fonctionnel. Je suis satisfait de l’effort, de l’investissement personnel. La recherche documentaire a demandé du temps. Les étudiants ont notamment consulté des archives. Durant le processus, ils ont dû se comprendre, communiquer, débattre. Cela fait partie de l’apprentissage.»

L’exposition d’une trentaine d’œuvres d’étudiantes et d’étudiants en design graphique se tiendra du 11 au 14 mai, de 10 h à 17 h, au salon Haldimand du Fairmont Le Château Frontenac (1, rue des Carrières). Pour info: 418 692-3861


 

cf-Adeline-Carrasco-credit-aucun
Illustration d’Adeline Carrasco.

cf-Jacynthe_PICARD-aucun-credit
Illustration de Jacynthe Picard.

cf-Thomas_BRASSARD-aucun-credit
Illustration de Thomas Brassard.

cf-bar-1608-3-harvey-rodeck-cr-marie-helene-cholette
Projet 1608, bar à vin et fromage, ses influenceurs, réalisé par Catherine Harvey et Élyssia Rodeck.

cf-soupe-2-demers-girard-beaudry-morin-cr-marie-helene-cholette
Projet Autour de la soupe aux pois habitants, réalisé par Alexandra Demers, Maude Girard-Beaudry et Laurence Morin.

cf-amour-3-boudreault-gagnon-lamontagne-metivier-cr-jerome-lessard
Projet L’Amour au fil du temps (détail), réalisé par Bruno-Clément Boudreault, Laurence Gagnon et Marie-Christine Lamontagne Métivier.

cf-incendie-1926-2-bolduc-julien-cr-jerome-lessard
Projet Incendie 14 janvier 1926, réalisé par Jean-François Bolduc et Gabriel Julien.

cf-Mathilde-THERIAULT-aucun-credit

Illustration de Mathilde Thériault

Écrivez-nous
Partagez