Afin de sensibiliser la population à la question de la sécurité alimentaire, les étudiantes et étudiants du cours Design social invitent le public à assister à cinq activités autour de la question de la sécurité alimentaire. Du 10 au 18 avril, des équipes étudiantes proposeront chacune une intervention publique au cœur du quartier Saint-Roch.

Le 10 avril aura lieu un atelier de création participatif sur le parvis de l’église Saint-Roch. Des assiettes seront remises aux passants, qui y dessineront leur repas de rêve. Elles seront ensuite accrochées pour former une murale, sur laquelle figurera de l’information à propos du concept de sécurité alimentaire.

Toujours le 10 avril se tiendra une démonstration sur le parvis de l’église Saint-Roch. Le public y apprendra comment utiliser des retailles de légumes pour cuisiner un bouillon. Il sera accueilli dans une mini serre, d’où chacun pourra repartir avec un plant à cultiver chez soi.

Le 11 avril, une intervention dans l’épicerie Marché Richelieu de Sillery incitera les clients à acheter un article figurant sur une liste d’épicerie. L’équipe étudiante se rendra ensuite aux cuisines Le Bourg Joie avec sa récolte afin de réaliser une recette, dont le produit final sera distribué au public.

Le 15 avril des inventions signaleront l’existence du Frigo-partage du parvis de l’église Saint-Roch. Le Frigo-partage, un projet citoyen, est rempli de denrées par les résidents du quartier. Il offre ainsi gratuitement sa nourriture à qui en a besoin.

Enfin, le 18 avril, près de l’arrêt d’autobus de la Place de l’Université du Québec, une installation participative sensibilisera les passants aux préjugés touchant les personnes en situation d’insécurité alimentaire.

Le cours Design social se donnait pour la première fois à la session d’hiver 2019 par la professeure Maude Bouchard. Son objectif était d’initier les finissants en design graphique à la conception et à la réalisation d’un projet à visée sociale. Pour ce faire, ils se sont associés à l’organisme communautaire l’Engrenage de Saint-Roch. Ce dernier agit auprès des habitants du quartier par des activités d’animation urbaine afin de favoriser la mixité sociale, la participation citoyenne, le sentiment d’appartenance et l’appropriation des espaces publics.