La Charte de la langue française, communément appelée loi 101, a été adopté le 26 août  1977 par l’Assemblée nationale du Québec. Elle célébrera donc prochainement ses 40 ans. Pour souligner cet anniversaire, l’AELIES souhaite, dans sa prochaine chaire publique, dresser le bilan de cette loi. Est-ce que les principes du droit canadien ont pris trop de place dans l’interprétation des tribunaux? A-t-on respecté l’esprit de Camille Laurin? Certains des articles de la Charte étaient-ils réellement abusifs?

Jacques Leclerc, linguiste, Nadine Koussa, avocate, Emmanuelle Richez, professeure à l’Université de Windsor, et Éric Poirier, doctorant en droit linguistique et constitutionnel à l’Université de Sherbrooke et à l’Université de Bordeaux, sont les conférenciers invités à débattre de ces questions.

Mercredi 7 décembre, à 19h30, à l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins. Entrée libre.