Trois projets codirigés par des chercheurs du Département des sciences du bois et de la forêt viennent d’obtenir du financement de Génome Canada, de Génome Québec et de leurs partenaires.

Une équipe codirigée par Jean Bousquet disposera d’un budget de 10,5 M$ pour développer des lignées d’épinettes mieux adaptées aux nouvelles conditions environnementales créées par les changements climatiques.

Une équipe codirigée par Ilga Porth et Richard Hamelin a obtenu 8,7 M$ pour étudier les espèces exotiques envahissantes qui peuvent causer de graves dommages aux arbres des forêts et des milieux urbains du Canada.

Enfin, un autre projet codirigé par Richard Hamelin disposera de 6 M$ pour adapter les méthodes de sélection d’espèces servant au reboisement, notamment le sapin de Douglas, le pin tordu, le mélèze de l’Ouest et le pin gris, aux nouvelles réalités imposées par les changements climatiques.