Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 20B | 23 février 2018

À la une

Moment de ravissement

Des étudiants de la Faculté de musique et du Conservatoire de musique de Québec se sont joints à l'Orchestre symphonique de Québec le temps de deux concerts

Par Matthieu Dessureault

Déjà, le programme s’annonçait prometteur: la Première symphonie de Gustav Malher et les Quatre derniers lieders de Richard Strauss, le tout dirigé par le chef Fabien Gabel. La soprano Marianne Fiset a ouvert le bal en interprétant cette œuvre monumentale du compositeur allemand. Malgré l’ampleur de l’orchestre sur la scène – une centaine de musiciens, incluant ceux de l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ), de la Faculté de musique et du Conservatoire — sa voix s’est taillé une place de choix dans la salle. Sa performance, chaleureusement applaudie, a été suivie par les multiples variations rythmiques de la Première symphonie.

Ça s’est passé le 21 février, au Grand Théâtre de Québec. En entrevue avec Le Fil avant le concert, le violoniste Guillaume Plouffe ne cachait pas à être en proie au trac. Pendant un mois, devant son métronome, cet étudiant à la maîtrise en musique a passé plusieurs heures à répéter la Première symphonie, une œuvre qui comprend son lot de changements de tempo. «C’est très stressant! Nous sommes placés à côté des maîtres de l’OSQ; il faut offrir une bonne performance! Les premières répétitions ont eu lieu la semaine dernière, mais cela fait un mois que nous pratiquons presque chaque jour.»

Ce concert, de même que l’autre qui a suivi le lendemain, résultent d’un partenariat entre l’OSQ, l’Université Laval et le Conservatoire de musique. Depuis quelques années, ces établissements multiplient les initiatives de diffusion afin de créer des ponts entre la relève musicale et le secteur professionnel. «Pour nous, ce sont des moments d’échanges et de transmission qui sont très importants. Parce que ce sont des étudiants, le public pourrait croire que les concerts sont de moins bonne qualité. Au contraire! Ce sont des concerts très spéciaux, pour lesquels les étudiants sont très bien préparés. Personnellement, cela fait partie de mes événements préférés dans l’année», nous confiait, l’an dernier, Fabien Gabel.

Guillaume Plouffe, qui participait à l’initiative pour la deuxième fois, voit dans ces spectacles une formidable occasion d’apprendre. «Cela nous aide à nous préparer pour de futures auditions. Ces concerts permettent de toucher à un autre genre de répertoire et nous donnent un aperçu de ce qui nous attend après les études.»

Les autres étudiants de l’Université invités à prendre part aux spectacles étaient Romain Rocher (violon), Marie-Pier Gagné (violoncelle), Sarah Bourdages (contrebasse), Marc-André Marquis, Amélie Whittom (flûtes), Alexandre Flamand (clarinette basse), Félix Fortin (trompette) et Laurence Dussault (célesta).

Plusieurs autres concerts sont au programme de la Faculté de musique. Pour ne rien manquer, consultez le calendrier de la session.


OSQ-FEV2859-credit-Louise-Leblanc
Ce concert conjoint résulte d’un partenariat entre l’OSQ, la Faculté de musique de l’Université Laval et le Conservatoire de musique de Québec.
Photo: Louise Leblanc

OSQ-soprano-FEV2876-credit-Louise-Leblanc

La soprano Marianne Fiset a livré une interprétation particulièrement émouvante des Quatre derniers lieders de Strauss.

Photo: Louise Leblanc

Écrivez-nous
Partagez