Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 14 | 11 janvier 2018

Actualités UL

Une offre en ligne dynamique

Plus de 100 programmes d'études et près de 1 000 cours font de l'Université le chef de file canadien en formation à distance

Par Yvon Larose

Diplôme d’études supérieures spécialisées en pédagogie universitaire des sciences de la santé: c’est le nom du centième programme d’études mis en ligne, début décembre, sur le site distance.ulaval.ca. «L’Université Laval a franchi un jalon important, indique le directeur du Bureau de soutien à l’enseignement (BSE), Nicolas Gagnon. Cent programmes peuvent désormais être réalisés à distance; 101, en fait, avec la mise en ligne récente du certificat en service social. Par le nombre, la richesse et la variété des programmes (101) et des cours (945) offerts en ligne, sans oublier les 3 formations ouvertes à tous ou MOOC, l’Université s’affirme comme le chef de file de la formation à distance au Canada.»

Les 100 premiers programmes offerts à distance couvraient plus de 60 disciplines et représentaient 14,4% de l’ensemble des programmes d’études disponibles à l’Université. Parmi eux, 87 étaient des programmes courts, soit des certificats et des microprogrammes. S’ajoutaient deux programmes de baccalauréat, neuf maîtrises et deux doctorats. Pas moins de 19 nouveaux programmes ont vu le jour dans la dernière année. Parmi eux, mentionnons la maîtrise en administration des affaires – marketing numérique et le microprogramme sur les enjeux contemporains du monde arabe et du Moyen-Orient.

Selon Nicolas Gagnon, grâce à la flexibilité apportée par la formation en ligne, l’Université favorise la conciliation travail – études – vie personnelle ainsi que l’apprentissage tout au long de la vie. «En 2016-2017, explique-t-il, près de 7 000 étudiants distincts de plus de 25 ans étaient inscrits uniquement à des cours à distance. Cela dit, l’Université demeure un établissement où les activités d’enseignement en présentiel sont prédominantes.»

Le directeur adjoint – Formation à distance au BSE, Éric Martel, insiste sur le rôle fondamental des facultés dans les projets de formation à distance. «Les projets viennent des facultés, dit-il. Elles sont les spécialistes des contenus, elles connaissent les besoins de la société.» Il souligne également que le développement de la formation à distance est reconnu dans toutes les facultés, et ce, tant sous la forme de programmes que sous la forme de cours. «Sur les 101 programmes, poursuit-il, les sciences de l’administration dominent avec 34, suivies des sciences de l’éducation avec 12, les sciences sociales avec 11 et les sciences de l’agriculture et de l’alimentation avec 10. Les domaines disciplinaires qui se démarquent correspondent aux tendances que l’on observe dans la société, au Québec comme ailleurs en Amérique du Nord.»

L’Université est active en formation à distance depuis plus de 30 ans. Elle s’appuie, en ce domaine, sur une politique institutionnelle. Sur le plan technologique, elle bénéficie d’un environnement numérique d’apprentissage de qualité. Ce sont autant d’éléments qui favorisent la qualité de la formation offerte. Un autre élément est la présence des 28 centres d’examens hors campus disséminés sur les territoires québécois et néo-brunswickois. En ces lieux, les activités d’évaluation des apprentissages en ligne se tiennent en classe, sous surveillance et avec un contrôle de l’identité des étudiants. «Les examens constituent un gage de qualité de l’enseignement qui a été donné, soutient Éric Martel. En 2016-2017, près de 16 000 examens ont été passés hors campus. Cette formule connaît une très forte croissance.»

Plus d’information

etudiante

Pas moins de 19 nouveaux programmes ont vu le jour dans la dernière année, dont la maîtrise en administration des affaires – marketing numérique et le microprogramme sur les enjeux contemporains du monde arabe et du Moyen-Orient.

Écrivez-nous
Partagez