Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 11 | 23 novembre 2017

Société

Ils ont dit

Sylvie Turgeon, Éric Montigny et Stéphane Chrétien sur la gomme sans sucre, le populisme et la génération X et les robots-conseillers

Sur la gomme sans sucre

Les polyols, que l’on retrouve dans la gomme à mâcher sans sucre, sont associés à une réduction des caries, mais ils ne sont pas tous égaux. Le xylitol aurait un avantage sur les autres. «Il inhibe la croissance des bactéries responsables du développement de la carie», résume Sylvie Turgeon. Elle explique que mâcher de la gomme sans sucre aurait un effet protecteur contre la carie puisque ce geste active la salivation et que la salive contribue à neutraliser le pH de la cavité buccale.

Sylvie Turgeon, Département des sciences des aliments
La Presse Plus, 16 novembre

Sur le populisme et la génération X

Selon un récent sondage, 79% des 35-54 ans estiment que les choses vont mal au Québec et qu’il faut de grands changements. Cette génération a très peu d’attachement pour la religion, les syndicats et les institutions politiques, mais elle en a encore beaucoup pour les contre-pouvoirs, comme les journalistes, les scientifiques et les professeurs d’université. «Le populisme, c’est aussi l’effondrement des contre-pouvoirs auxquels les gens ne font plus confiance, souligne Éric Montigny. Il y a un courant populiste au Québec comme ailleurs, mais il est loin d’être majoritaire.»

Éric Montigny, Département de science politique
L’actualité, décembre 2017

Sur les robots-conseillers

Les robots-conseillers sont des algorithmes qui gèrent et rééquilibrent de façon automatisée un portefeuille financier afin de le faire correspondre au profil de risque du client. Selon Stéphane Chrétien, ils n’entraîneront pas la disparition des conseillers. «Lorsque le courtage à escompte est apparu, explique-t-il, certains se demandaient si les courtiers allaient disparaître. Mais ils sont toujours là. Bien des gens se sont rendu compte que ce n’était pas pour eux. Pour les robots-conseillers, c’est la même chose. Ils ne pourront pas offrir des plans aussi personnalisés et précis.»

Stéphane Chrétien, Département de finance, assurance et immobilier
Conseiller, novembre 2017

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles