Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 12 | 30 novembre 2017

Société

Ils ont dit

Martin Pâquet, Jean Dubé et Aurélie Campana sur la centralisation des artefacts de Parcs Canada, les centres de distribution et la visibilité des groupes d'extrême-droite au Québec

Sur la centralisation des artefacts de Parcs Canada

Le gouvernement fédéral construira à Gatineau un centre d’entreposage moderne pouvant accueillir 25 millions d’artefacts historiques et archéologiques présentement conservés dans les bâtiments de Parcs Canada dans différents lieux au pays, dont Québec. Pour Martin Pâquet, cette décision remet en cause la gestion patrimoniale, par les chercheurs et les citoyens, des traces du passé. «Les archéologues de Québec n’auront plus accès aux artefacts qui sont issus de leurs chantiers de fouilles. De plus, pour les citoyens des lieux d’où viennent ces artefacts, c’est une dépossession de leur patrimoine.»

Martin Pâquet, Département des sciences historiques
Le Devoir, 22 novembre

Sur les centres de distribution

Beauharnois, Varennes, Laval, Terrebonne, Coteau-du-Lac: les centres de distribution s’installent principalement à l’extérieur de Montréal. Et pour cause. «Les entreprises ont avantage à ne pas être trop loin de leur marché pour réduire leurs coûts de transport. Elles se font toutefois expulser des centres à cause du coût élevé des terrains. Par conséquent, elles s’établissent en proche périphérie, où les prix des terrains sont moindres», explique Jean Dubé.

Jean Dubé, École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional
Les Affaires, 25 novembre

Sur la visibilité des groupes d’extrême-droite au Québec

Une nouvelle manifestation de militants associés à la droite identitaire a eu lieu samedi à Québec. Ces groupes ont toujours existé, mais on n’en parlait pas, rappelle Aurélie Campana. L’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche a légitimé un certain langage dans le débat public. «Il est clair que les groupes d’extrême-droite sont de plus en plus décomplexés. Jusque-là, ils tenaient des activités pour leurs membres. Depuis un an, ils sont plus visibles dans l’espace public.»

Aurélie Campana, Département de science politique
Le Soleil, 24 novembre

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez