Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 10 | 16 novembre 2017

Société

Ils ont dit

Luc Nadeau, Hélène Lee-Gosselin et Claudine Parent sur les recommandations touchant l'activité physique, les choix de carrière des filles et les familles recomposées

Sur les recommandations touchant l’activité physique

Les recommandations sur l’activité physique qu’il faut faire chaque semaine pour être en santé peuvent décourager les personnes sédentaires. «La première préoccupation, c’est de faire bouger les gens, rappelle Luc Nadeau. L’intensité, la fréquence, ça devrait être la deuxième ou la troisième préoccupation. Juste une petite minute, ou cinq minutes, ce sont des minutes gagnantes pour la santé. À partir du moment où vous commencez à bouger et que vous aimez ça, vous serez le premier à vouloir en faire davantage et à atteindre les normes de la Santé publique.»

Luc Nadeau, Département d’éducation physique
La Presse Plus, 8 novembre

Sur les choix de carrière des filles

Toute la socialisation des filles les mène vers les mêmes types de profession, comme les soins infirmiers, l’éducation à la petite enfance et l’enseignement au primaire. Selon Hélène Lee-Gosselin, les femmes auraient intérêt à se tourner vers des métiers occupés traditionnellement par des hommes afin d’augmenter leurs capacités financières. «Quand les filles choisissent une profession, le salaire n’est pas leur premier critère. Il faut leur rappeler l’importance de l’autonomie financière.»

Hélène Lee-Gosselin, Département de management
Le Journal de Montréal, 9 novembre

Sur les familles recomposées

La réunion de personnes avec des valeurs, des habitudes de vie et des méthodes éducatives différentes peut provoquer un véritable choc des cultures, signale la travailleuse sociale Claudine Parent. «Lorsque les enfants sont rapprochés en âge, il faut autant que possible en arriver à un consensus quant aux règles de vie, à la routine et à la discipline. Sinon, ça crée des frictions dans le couple et un sentiment d’injustice chez les enfants.»

Claudine Parent, École de service social
Coup de pouce, décembre 2017

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez