Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 14 | 12 janvier 2017

Société

Ils ont dit

Yan Cimon, Sylvette Guillemard et Sylvie Morel Sur la volte-face de Ford au Mexique, la médiation familiale et le salaire minimum à 15$

Sur la volte-face de Ford au Mexique

Le constructeur automobile Ford prévoyait investir 1,6 G$ dans la construction d’une usine au Mexique. Il agrandira plutôt une usine au Michigan. Peu avant cette volte-face, le président désigné Donald Trump avait menacé d’imposer une lourde taxe sur les véhicules fabriqués au Mexique et vendus aux États-Unis. Selon Yan Cimon, un tel scénario nuirait à l’industrie automobile canadienne. «Lorsque l’administration Trump sera au pouvoir, ajoute-t-il, et qu’elle tentera d’imposer ce genre de tarif, elle va se heurter à plusieurs murs. Un tel tarif est en contradiction avec les accords en vigueur.»

Yan Cimon, Département de management
Le Soleil, 4 janvier

Sur la médiation familiale

Si la médiation contribue à pacifier les relations entre conjoints en cours de séparation, le jugement d’une cour a aussi ses bons côtés, selon Sylvette Guillemard, professeure en procédure civile. «Parfois, il vaut mieux crever l’abcès plutôt que de mettre des pansements sur la plaie. Le fait que la décision vienne d’une autorité supérieure comme un juge peut non seulement paraître comme un facteur de protection pour une personne vulnérable, mais aussi être mieux acceptée. Le consensus a des limites. Par la médiation, on cherche la paix plutôt que la justice.»

Sylvette Guillemard, Faculté de droit
La Presse Plus, 7 janvier

Sur le salaire minimum à 15$

L’augmentation du salaire minimum à 15$ aurait des effets positifs pour les travailleurs, mais aussi pour l’ensemble de l’économie, estime Sylvie Morel. «Augmenter le salaire minimum rehausse la structure des salaires par ses effets d’entraînement sur les niveaux subséquents de l’échelle salariale. Des salaires plus élevés motivent davantage les salariés, traités plus décemment, pacifient les relations de travail et améliorent la cohésion en entreprise, ce qui augmente la productivité et réduit ainsi le coût unitaire de production ; l’augmentation salariale initiale s’en trouve en bonne partie compensée.»

Sylvie Morel, Département des relations industrielles
Le Devoir, 3 janvier

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez