Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 24 | 6 avril 2017

À la une

Originalité picturale

Fusion de la littérature et des arts visuels, le concours L'image des mots a donné lieu, cette année encore, à beaucoup de créativité

Par Matthieu Dessureault

Ils l’apprendront en lisant cet article: Mathias Revon, Chloé Balland et Pascale Sévigny-Vallières remportent respectivement le 1er, le 2e et le 3e prix du concours L’image des mots. Leurs illustrations se sont démarquées parmi les propositions reçues par le Bureau de la vie étudiante. Chaque année, cette organisation invite les étudiants à traduire en une seule image le texte lauréat du concours littéraire du Cercle d’écriture de l’Université Laval (CEULa). En plus d’être dévoilées dans Le Fil, les œuvres gagnantes seront publiées dans le prochain numéro de L’écrit primal, la revue littéraire du CEULa, qui sera lancé au courant du mois de mai.

Écrit par Raphaëlle Vézina, étudiante à la maîtrise en études littéraires, le texte Andalucia raconte une liaison amoureuse en Espagne. On y suit deux touristes, qui déambulent dans les rues de Cadiz et sympathisent autour d’un pichet de sangria. «Dès la première lecture, un passage du texte m’a interpellé, celui du pichet de sangria qui se renverse. Il s’agit de l’élément déclencheur de l’intrigue. Mon image présente l’histoire vue à travers une tache de sangria, ce qui explique sa couleur orangée et l’aspect un peu flou des formes», explique Mathias Revon, doctorant en droit.

Le côté festif et ensoleillé de l’œuvre, qu’il a réalisée à l’aide de jets d’encre sur du papier d’aquarelle, a tapé dans l’œil du jury. «Beaucoup d’ambiance se dégage de l’image. Le choix des couleurs reflète bien l’Espagne, la chaleur, les vacances. La profondeur de l’espace, que l’on comprend avec la silhouette des personnages qui dansent et qui s’amusent sur les différents plans, est très attirante», souligne Marie Lessard, illustratrice professionnelle et professeure à l’École de design. Elle faisait partie du jury, composé également de Claudine Magny, rédactrice en chef du Fil, et de Camille Gagné, étudiante à la maîtrise en études littéraires et directrice de L’écrit primal.

Si Mathias Revon s’est concentré sur l’ambiance festive de la rencontre, Chloé Balland a opté pour le décor des rues. Alliant techniques numériques et dessin traditionnel, l’étudiante au baccalauréat en design graphique a réalisé une œuvre tout aussi lumineuse. «Elle a fait une représentation très stylisée d’une rue dont on ne voit pas l’issue. On peut voir ce dessin comme une métaphore de la rencontre et du parcours de ces deux personnages. Le choix des couleurs éclatantes fait écho à la fascination d’une aventure estivale qui se déroule dans la joie», poursuit Marie Lessard.

Avec l’œuvre de Pascale Sévigny-Vallières, étudiante à la maîtrise en design, on navigue dans un tout autre univers. «Cette image, qui représente un style très actuel dans le milieu de l’illustration, évoque davantage la thématique de l’histoire qu’une représentation narrative comme telle. L’image est joyeuse, mais aussi très intime. Avec les éléments floraux, les oiseaux et la bouche entrouverte, il y a une sensualité et une délicatesse qui s’en dégagent», conclut la professeure Lessard.

Les trois prix du concours sont associés à des bourses de 300$, de 200$ et de 100$. Les lauréats recevront également un exemplaire de L’écrit primal dans lequel figurent le texte et leurs illustrations.


«On s’est croisé dans un bus vers Cadiz. Cadiz, sa plage et ses rues infinies. Le soleil était pas couché encore et t’étais tellement belle dans la lumière de midi. Tu replaçais tes cheveux d’encre derrière ton oreille, recommençant systématiquement à chaque trente secondes.»

Extrait du texte Andalucia, lauréat du concours littéraire du Cercle d’écriture de l’Université Laval


image-des-mots-2017-2e-prix-Chloé-Balland
2e prix: Chloé Balland, étudiante au baccalauréat en design graphique


image-des-mots-2017-3e-prix-Pascale-Sevigny-Vallieres
3e prix: Pascale Sévigny-Vallières, étudiante à la maîtrise en design

image-des-mots-2017-1er-prix-Mathias-Revon

1er prix: Mathias Revon, étudiant au doctorat en droit

Écrivez-nous
Partagez