Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 29 | 14 juin 2018

À la une

Parcours inspirant l’admiration

À l'occasion de la collation des grades, l'Université décerne cette année un doctorat honoris causa à 8 personnalités dont le rayonnement est jugé remarquable et exemplaire dans l'une des sphères d'activité de l'Université

Par Yvon Larose

La collation des grades 2018 bat son plein. Les premières cérémonies ont eu lieu les 9 et 10 juin à l’amphithéâtre-gymnase Desjardins – Université Laval. Les autres se tiendront les 16 et 17 juin au même endroit. Cette année, un doctorat honorifique est remis à 8 personnalités provenant tant du monde universitaire que de la société civile du Québec et des États-Unis. Le doctorat honoris causa est la plus haute distinction décernée par l’Université Laval. Cette marque de reconnaissance exceptionnelle est octroyée à des personnes dont le rayonnement est jugé remarquable et exemplaire.

Les récipiendaires de cette année se distinguent dans des domaines très variés qui vont de la communication à la nutrition, en passant par le design et la pharmacie, la médecine, le travail social et la philosophie. Les personnalités honorées ont pour nom Paule Beaugrand-Champagne, Brigitte Coutu, Koen De Winter, Robert Samuel Langer, Ricardo Larrivée, Peter Libby, Pauline Marois et Claude Panaccio.

Paule Beaugrand-Champagne – docteure honoris causa en communication

Paule Beaugrand-Champagne a joué un rôle de premier plan dans le monde médiatique québécois depuis les années 1970, alors qu’elle était chef de la rédaction du quotidien Le Jour, jusqu’à aujourd’hui, alors qu’elle préside le Conseil de presse du Québec. Sa passion pour le journalisme remonte à ses études classiques. «J’aimais écrire depuis longtemps, dit-elle. J’ai donc proposé mes services au journal étudiant et ce fut la révélation! C’est ce que je voulais faire dans la vie.» La Presse, Le Devoir, L’Actualité, Le Journal de Montréal, puis Radio-Canada, Télé-Québec et de nouveau L’Actualité, Paule Beaugrand-Champagne a évolué dans de nombreux milieux durant sa longue carrière. À La Presse, elle est la première femme à occuper une fonction de direction à l’information dans un quotidien. En partie grâce à elle, le journalisme et les métiers de l’information se sont féminisés dans les dernières décennies. Lors de la collation des grades, elle dira aux diplômés que le journalisme doit être une passion. «Quelle que soit la plateforme sur laquelle vous serez appelés à travailler, dites-vous bien que vous êtes condamnés à la qualité de l’information, à vérifier les faits, à fournir à vos lecteurs, à vos auditeurs, à vos téléspectateurs tout ce qui peut les aider à se faire une opinion et à agir comme citoyens.»

Brigitte Coutu – docteure honoris causa en nutrition

Nutritionniste, Brigitte Coutu se lance en affaires en 2002 avec son conjoint Ricardo Larrivée. Elle est aujourd’hui présidente et chef de la direction de Ricardo Média inc., une entreprise de plus de 150 employés qui prône l’importance de cuisiner et de manger en famille. Depuis les tout débuts, elle apporte à l’entreprise, maintenant connue internationalement, son sens des affaires et de la gestion, son professionnalisme, ses connaissances et sa rigueur de scientifique. Grâce à elle, les idées visionnaires de son conjoint se transforment en réalisations à succès, que ce soit des magazines, des livres, des accessoires de cuisine, des émissions de télévision, des boutiques ou des sites Web. «J’étais très émue lorsque j’ai reçu l’appel de madame D’Amours, la rectrice de l’Université Laval, souligne-t-elle. Nous avons tout construit à deux. C’est une très belle reconnaissance de couple. Lorsque j’ai choisi la nutrition, jamais je n’aurais pensé que ma vie professionnelle serait aussi riche et passionnante. Nous avons construit une marque aimée, qui véhicule des valeurs unificatrices et qui parle aux familles. Chaque jour, je me rends compte qu’on fait une différence dans le quotidien des gens.»

Koen De Winter – docteur honoris causa en design

Fils d’un ébéniste, le designer d’origine belge Koen De Winter s’est d’abord formé comme artisan avant de devenir designer industriel. Son approche en design et en développement de produits est d’ailleurs restée artisanale à la base. «J’ai, dit-il, toujours voulu tout savoir sur les matériaux, la technologie qui les transforme, la façon dont le produit est mis sur le marché et le contexte dans lequel l’usager va se servir du produit.» Véritable référence dans son domaine, il a créé et développé au-delà de 400 produits durant sa longue carrière. Il a l’honneur d’être le seul Québécois à faire partie de la collection permanente du Musée d’art moderne de New York. «De recevoir cette distinction à 33 ans a été plutôt un choc», rappelle-t-il. Le fait saillant de la carrière de Koen De Winter est d’avoir accepté d’enseigner malgré une pratique professionnelle exigeante, ce qu’il a fait pendant plus de 18 ans, jusqu’à l’âge de 73 ans. Son doctorat honorifique, il l’accepte en grande partie au nom de ceux «qui font ce qui correspond à ce qu’ils croient être leur vocation et leur simple devoir professionnel. J’ai été éduqué avec cette phrase de Novalis: “Nous n’avons qu’une mission: celle de bâtir le monde.”»

Robert Samuel Langer – docteur honoris causa en pharmacie

Le 9 juin, l’Université a honoré un remarquable scientifique américain, Robert Samuel Langer. Ce professeur de carrière dirige, au MIT, l’un des plus grands laboratoires de biotechnologie au monde. Durant sa carrière, il a mis au point des technologies utilisées en médecine régénératrice et en sciences pharmaceutiques. Il est à l’origine de nombreux médicaments présentement commercialisés qui améliorent la qualité de vie de patients souffrant de cancer, de diabète ou de certaines maladies orphelines. Ses travaux de recherche ont mené à la publication de plus de 1 400 articles scientifiques ainsi qu’au dépôt de 1 300 brevets. Robert Samuel Langer est aussi un mentor d’exception ayant contribué à la formation de plus de 300 professeurs, dont deux à la Faculté de pharmacie de l’Université Laval. La réalisation dont il est le plus fier? «C’est de voir à quel point mes anciens étudiants ont réussi, répond-il. Ils ont lancé des entreprises, ils sont devenus des directeurs généraux de compagnie ainsi que des doyens et des recteurs d’université.» Aux diplômés, il a dit: «Ayez de grands rêves qui ont le potentiel de changer le monde, soyez conscients que vous ferez face à de nombreux obstacles dans la poursuite de ces rêves, mais ne renoncez jamais.»

Ricardo Larrivée – docteur honoris causa en nutrition

«Lorsque j’ai appris l’immense honneur que l’Université Laval me faisait, j’ai ressenti beaucoup de fierté. Mais lorsque j’ai compris que Brigitte et moi allions être honorés en même temps, j’ai eu la gorge nouée. Peu de choses m’ont rendu aussi fier professionnellement dans ma vie. En fait, c’est un peu notre parcours qui, en une fraction de seconde, défilait dans mon esprit. Les joies, les peines, les défis, les succès, mais surtout l’intime conviction que l’un sans l’autre rien n’aurait été possible.» C’est en ces mots que Ricardo Larrivée, le chef, l’auteur, la personnalité de la télévision et l’entrepreneur bien connu, s’est exprimé en marge de la cérémonie au cours de laquelle l’Université lui a décerné un doctorat honorifique, ainsi qu’à sa conjointe Brigitte Coutu. Excellent vulgarisateur, il rend la cuisine familiale facile et agréable. Aux diplômés, Ricardo Larrivée a déclaré que «c’est autour de la table que l’humanité prend son sens.» Selon lui, les diplômés en nutrition se distingueront par leur engagement et leur passion. «Soyez tenaces, a-t-il dit, travaillez votre réseau de relations, entraidez-vous, suivez votre instinct, soyez gourmands de tout. Soyez curieux. Votre vie vous appartient.»

Peter Libby – docteur honoris causa en médecine

Peter Libby est un cardiologue réputé. Professeur de médecine à la Harvard Medical School de Boston, il a eu une brillante carrière de chercheur couronnée par de nombreux prix. Ses travaux ont permis, entre autres, de faire la lumière sur les mécanismes impliqués dans l’infarctus du myocarde. Ils ont influencé de manière importante la prise en charge et la prévention des accidents cardiovasculaires. Il a aussi été un pionnier en démontrant l’implication importante de l’inflammation dans l’étiologie des maladies cardiovasculaires. Toutes disciplines confondues, il est l’un des chercheurs les plus cités au monde. En 2005, Peter Libby est devenu membre du comité directeur de la Chaire internationale sur le risque cardiométabolique de l’Université Laval. «C’est un grand honneur pour moi de recevoir un doctorat honoris causa de l’Université Laval, a-t-il déclaré devant les diplômés. Présentement, certains questionnent la valeur des rapports internationaux et la coopération entre pays. Cette reconnaissance, fruit d’années de collaboration avec mes collègues du Québec, illustre comment nous devrons franchir les frontières nationales pour travailler ensemble pour faire avancer la science et améliorer la santé.»

Pauline Marois – docteure honoris causa en service social

Pauline Marois devient, en septembre 2012, la première femme première ministre de l’histoire du Québec. Elle a été une figure du paysage politique québécois pendant plus de 30 ans. Après avoir occupé quelques postes dans des cabinets ministériels, cette diplômée en service social, puis en administration des affaires, est élue pour la première fois députée en 1981. À 33 ans, elle devient ministre dans le gouvernement de René Lévesque. Par la suite, elle servira sous les premiers ministres Parizeau, Bouchard et Landry. En tout, elle aura dirigé 9 ministères, entre autres ceux des Finances, de la Santé et des Services sociaux, et de l’Éducation. «Sur le plan professionnel, explique-t-elle, je crois que les réalisations dont je suis la plus fière sont les politiques familiales adoptées et mises de l’avant par le gouvernement de Lucien Bouchard, et dont j’ai assuré l’orientation et la mise en œuvre. Ma plus grande satisfaction est d’avoir fait reculer la pauvreté chez les enfants, les femmes chefs de famille monoparentales et les jeunes familles à revenu modeste.» Ce qui l’a amenée à étudier en service social et à débuter sa carrière en ce domaine? «L’inégalité et la justice, répond-elle. Pour moi, cela signifiait de pouvoir lutter contre la pauvreté, pour l’égalité des chances, contre la détresse humaine. J’étais convaincue que je pouvais agir pour changer les choses.»

Claude Panaccio – docteur honoris causa en philosophie

Claude Panaccio est professeur émérite au Département de philosophie de l’UQAM. Durant sa brillante et exemplaire carrière de plus de 40 ans, il s’est affirmé comme l’un des 10 philosophes médiévistes les plus influents au monde. Il est un spécialiste de l’approche nominaliste et de son représentant médiéval le plus illustre, Guillaume d’Ockham. «Dès l’adolescence, raconte-t-il, j’ai été attiré par la radicalité de la philosophie et son exigence intellectuelle. C’était le début des années 60. Nous étions nombreux alors à remettre en question le catholicisme qui nous était enseigné. Nous avions le sentiment qu’il fallait repenser avec rigueur et honnêteté non seulement la société et la politique, mais plus radicalement encore le fondement des valeurs et la place des humains dans l’univers. Je ne voyais pas de tâche plus importante et j’ai décidé de m’y consacrer.» Claude Panaccio se dit particulièrement fier d’avoir contribué avec d’autres à l’amorce d’un grand dialogue entre la philosophie contemporaine et celle de la fin du Moyen Âge. «Les deux formes de pensée, dit-il, se rejoignent par leurs exigences de clarté, de précision et de rigueur argumentative, et les problèmes qu’elles discutent se recoupent à bien des égards.»

Plus d’information sur les doctorats honoris causa de l’Université Laval.

DHC-ambiance-AD2I4575-credit-Jean-Rodier

Les récipiendaires de cette année se distinguent dans des domaines très variés qui vont de la communication à la nutrition, en passant par le design et la pharmacie, la médecine, le travail social et la philosophie.

Photo: Jean Rodier

Écrivez-nous
Partagez