Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 29 | 18 juillet 2018

Actualités UL

Peintures et dentelles parmi les fleurs

Le dimanche 15 juillet, le Jardin universitaire Roger-Van den Hende a servi de décor et d'inspiration à plusieurs peintres, dentellières, dessinateurs et photographes. Au grand plaisir des promeneurs.

Par Nathalie Kinnard

En se baladant au Jardin Roger-Van den Hende dimanche dernier, parmi les 4000 espèces de cultivars provenant d’Amérique, d’Europe et d’Asie, on rencontrait parfois un peintre ou un dessinateur à l’œuvre, parfois un photographe zoomant sur une fleur, parfois un groupe de dentellières exécutant leur art à l’ombre des arbres. Tous ces artistes et artisans s’étaient donné rendez-vous pour leur rencontre annuelle au jardin botanique du campus.

Les dentellières viennent ainsi chaque année depuis 23 ans, le 3e dimanche de juillet, profiter de la beauté des lieux pour fabriquer de la dentelle au fuseau ou au crochet. «D’habitude, nous sommes une quarantaine, mais devant le temps chaud, humide et pluvieux, plusieurs dentellières de l’extérieur de Québec ont décidé de ne pas faire le voyage», raconte Cécile Richard, dentellière chargée de l’événement. Quelque 25 dentellières –et un dentellier! – ont tout de même répondu présentes, certaines se regroupant dans les coins ombragés du jardin et d’autres dans le pavillon Envirotron.

Il y a 5 ans, des associations de peintres se sont jointes à la journée. Une douzaine d’artistes ont ainsi bravé le temps orageux pour venir peindre fleurs, herbes hautes, arbres et plantes aquatiques. Diane Dumoulin, responsable de l’organisation de la journée, maniait habilement le pinceau pour immortaliser de belles roses blanches à l’abri sous un kiosque. Pour elle et sa collègue, Denise Bujold, travailler dehors est un réel plaisir. «Nous sommes honorées de pouvoir profiter ainsi du Jardin Roger-Van den Hende et faire connaître notre art aux promeneurs», souligne Mme Bujold qui coordonne plusieurs sorties Artistes dans les parcs pour les peintres. Quelques curieux, en couple ou en famille, sillonnaient en effet les sentiers du Jardin malgré le temps lourd, s’arrêtant au passage pour admirer les toiles ou regarder les dentellières en pleine action.

«Le Jardin ouvre souvent ses portes à des groupes dont l’activité s’intègre bien au cadre enchanteur des lieux. C’est une façon pour nous de faire connaître cet endroit merveilleux à une clientèle qui ne viendrait peut-être pas autrement et de faire découvrir le paysage floral d’une autre façon», signale Marie-Pierre Lamy, coordonnatrice à l’administration du Jardin. Ainsi, au fil des étés, le Jardin Roger-Van den Hende accueille des adeptes du yoga, du dessin, de la photo, qui viennent, en solo ou en groupe, profiter de sa quiétude.

L’an prochain, Diane Dumoulin et Denise Bujold rêvent d’inviter des musiciens, des chanteurs et, pourquoi pas, des maquilleurs, pour attirer encore plus de monde et faire du Jardin universitaire Roger-Van den Hende un vrai lieu de rassemblement artistique, au moins une fois par an.

Vous cherchez un lieu de promenade? Le Jardin est tout indiqué, à tout moment de l’année. Vous pouvez y découvrir de nombreux arrangements horticoles qui pourront vous inspirer pour créer les vôtres. L’entrée est gratuite! À l’agenda: l’atelier Comment obtenir de belles tomates, le dimanche 26 août.

jardin-VDH-dentelle-peinture-JUL2324-credit-Louise-Leblanc

Photo: Louise Leblanc

Écrivez-nous
Partagez