Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume , numéro | 13 novembre 2018

Actualités UL

Place aux Prix d’excellence en enseignement!

L'Université souligne la qualité, la pertinence et le caractère novateur du travail de neuf membres de la communauté universitaire

Par Yvon Larose

«Les sciences forestières d’aujourd’hui sont sur une autre planète. Les paradigmes que j’ai appris durant mes études universitaires et que j’ai commencé à enseigner à mes étudiants il y a plus de 30 ans ont subi une révolution terrible. Ce fut un peu le défi de mon enseignement: comment enseigner une discipline quand tous ses paradigmes sont remis en question et en évolution constante?»

Celui qui fait ce constat est le professeur et ingénieur forestier Louis Bélanger, du Département des sciences du bois et de la forêt. Le 12 novembre, au Cercle du pavillon Alphonse-Desjardins, il a reçu le prix Carrière en enseignement dans le cadre de la cérémonie de remise des Prix d’excellence en enseignement 2018 de l’Université Laval. En tout, neuf prix ont été décernés.

Louis Bélanger enseigne à l’Université depuis le milieu des années 1980. À ses débuts, on ne parlait pas de la biodiversité. «La notion de développement durable n’existait même pas, ajoute-t-il. J’ai été pris à enseigner dans une dynamique scientifique constante et dans un débat social planétaire. Au Québec, on a eu le débat à compter de 1999 avec le film L’Erreur boréale

Lorsqu’il a entrepris sa carrière universitaire, la Faculté avait commencé une révision majeure de son enseignement. La notion d’aménagement polyvalent de la forêt était à l’ordre du jour. «La Forêt Montmorency nous a permis de concrétiser toutes ces idées nouvelles», rappelle-t-il. Louis Bélanger est un leader dans l’aménagement durable des forêts. Il a été l’un des précurseurs de la notion d’aménagement écosystémique. Il a également joué un rôle central dans l’élaboration du premier programme de baccalauréat intégré en environnements naturels et aménagés au Québec.

«Durant toutes ces années, explique-t-il, j’ai toujours eu une forme de responsabilité sociale vis-à-vis la forêt et la planète, une responsabilité partagée par mes confrères de la Faculté à développer des connaissances et trouver des solutions aux problématiques.»

Cet enseignant a la réputation d’être très exigeant. Passionné, rigoureux, Louis Bélanger accompagne ses étudiants particulièrement à la fin de leur parcours de formation. Il les expose notamment à des exercices de résolution de problèmes dans lesquels les étudiants interagissent avec des collaborateurs des milieux professionnels. Son accompagnement prend la forme d’une rétroaction constructive et fréquente sur leurs travaux.


Les autres lauréats 2018

Robert Delage, professeur titulaire au Département de médecine
Prix Distinction en enseignement pour les professeurs

Depuis 1992, Robert Delage mène de front, et avec succès, une carrière d’enseignant et une carrière de médecin hématologue. Comme professeur, ce spécialiste des maladies sanguines transmet ses connaissances aux étudiants du préclinique du programme de doctorat de premier cycle, ainsi qu’aux médecins en résidence du milieu clinique. Il intervient aussi dans plusieurs cours des programmes de doctorat de premier cycle en pharmacie et en biologie moléculaire. En milieu hospitalier, le lauréat donne un enseignement personnalisé aux résidents. Depuis une dizaine d’années, Robert Delage siège à de nombreux comités pédagogiques. En 2018, il a reçu une récompense de l’Association canadienne pour l’éducation médicale.


Marie-Claude Boivin, responsable de formation pratique à la Faculté de pharmacie
Prix Distinction en enseignement pour les chargés de cours, les responsables de formation pratique et les professeurs de clinique

Marie-Claude Boivin est responsable de formation pratique à la Faculté de pharmacie depuis 2001. En plus d’enseigner, elle est coresponsable de l’évaluation des compétences et elle coordonne le secteur «Pharmacie» au Centre Apprentiss. Leader reconnue, la lauréate a contribué à la transformation du programme de formation en pharmacie vers un programme par compétences. Cette pédagogue passionnée n’hésite pas à expérimenter de nouvelles stratégies pédagogiques et à questionner les pratiques. Le cours Pharmacothérapie ambulatoire en pédiatrie qu’elle a monté comme projet pilote a ensuite servi de modèle pour la conception des autres cours à distance de la Faculté. Comme pharmacienne, Marie-Claude Boivin a été reconnue par ses pairs en 2016 lorsqu’elle s’est vu décerner  le prix Profession santé dans la catégorie Collaboration interprofessionnelle.


Sophie-Jan Arrien, professeure titulaire à la Faculté de philosophie
Prix Encadrement aux cycles supérieurs

Sophie-Jan Arrien enseigne la philosophie continentale depuis 2005 à la Faculté de philosophie, plus particulièrement l’approche phénoménologique. Aux cycles supérieurs, cette spécialiste réputée encadre ses étudiants avec rigueur, engagement et disponibilité. Elle commente régulièrement les travaux de ses étudiants, tout en les amenant à réfléchir et à prendre des risques intellectuels. Elle les encourage à vivre des séjours d’études à l’étranger et à apprendre la langue allemande. En 2012, la lauréate a créé le Laboratoire de philosophie continentale, un milieu de recherche stimulant et inclusif. Même après leur diplomation, Sophie-Jan Arrien continue à soutenir ses étudiants, que ce soit pour l’écriture d’un article scientifique ou en leur servant de contact auprès d’autres universités.


Marie-Christine Saint-Jacques, professeure titulaire à l’École de travail social et de criminologie
Prix encadrement aux cycles supérieurs

Marie-Christine Saint-Jacques enseigne à l’École de travail social et de criminologie depuis 2001. Sa tâche d’encadrement vise principalement les étudiants en travail social, dans leur projet de recherche et d’intervention. Elle coencadre également des étudiants aux cycles supérieurs en psychologie. Depuis 18 ans, elle donne le cours Méthodologie générale de la recherche, un cours fondateur et structurant du programme. L’engagement de la lauréate touche au champ de pratique de l’encadrement et de la qualité de la formation. Marie-Christine Saint-Jacques a notamment fait partie de groupes de travail sur l’intégrité dans l’évaluation des mémoires et des thèses. Innovante, elle contribue également, comme auteure, à la collection Devenir chercheurE.


Caroline Gagnon, professeure agrégée à la Faculté d’aménagement, d’architecture, d’art et de design
Prix Direction de programme

La professeure Caroline Gagnon dirige le baccalauréat en design de produits depuis 2014. Au fil des ans, avec ses collègues, elle a conçu un parcours curriculaire novateur pour ce programme. Celui-ci se distingue par l’occasion qu’il offre aux étudiants de se former au design de produits tout en acquérant une sensibilité particulière aux conditions sociales, culturelles, environnementales et économiques. La lauréate a aussi instauré une culture de concertation dans l’équipe enseignante. Grâce à elle, chaque étudiant se voit attribuer dès son entrée dans le programme un espace de travail personnel dans un atelier où il peut faire ses travaux en dehors des heures de classe. Caroline Gagnon a également mis en place des rencontres-bilans régulières avec l’équipe du programme et avec l’association étudiante.


Christine Hamel, professeure agrégée au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage
Prix Direction de programme

Passionnée et mobilisatrice, reconnue pour ses qualités humaines, faisant preuve de rigueur et d’un leadership pédagogique continu, la professeure Christine Hamel dirige depuis 2014 le programme de baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire. Elle est reconnue pour susciter l’engagement et la collaboration. La lauréate dirige un programme qui attire plus de 800 étudiants. Son approche consiste, entre autres, en un accueil individualisé des étudiants et un suivi rigoureux des étudiants en difficulté. Pour bonifier le programme, Christine Hamel peut s’appuyer sur le comité de programme et l’association étudiante. Parmi les changements qu’elle a orchestrés, mentionnons la création d’un stage international au Sénégal et la mise sur pied d’un cours d’initiation à la recherche.


Marc Parizeau, professeur titulaire au Département de génie électrique et de génie informatique
Prix Cours à distance

Le cours conçu par le professeur Marc Parizeau s’intitule Introduction à la programmation avec Python. Convivial, ce cours à distance de qualité exceptionnelle et adapté aux besoins des étudiants est obligatoire dans les différents programmes de génie. Il est également suivi par de nombreux étudiants d’autres domaines d’études qui sont désireux de s’initier à la programmation informatique. Des présentations efficaces et des explications claires de la part de l’enseignant guident les étudiants dans leurs apprentissages. Par de nombreux exercices ceux-ci peuvent mettre en pratique leurs habiletés de programmation et s’exercer de manière formative. De plus, ils obtiennent une rétroaction personnalisée et fréquente. Un forum très actif et le déploiement d’une activité collaborative de programmation d’un jeu contribuent à l’accompagnement des étudiants tout au long du cours.


Isabelle Fortin-Dufour, professeure agrégée au Département des fondements et pratiques en éducation
Prix Ressource pédagogique numérique

Le cours Intervention en santé mentale est maintenant enrichi d’une ressource pédagogique numérique sous la forme de cas cliniques animés par des personnages virtuels. La conception de cette ressource revient à la professeure Isabelle Fortin-Dufour. Les étudiants peuvent ainsi vivre une expérience d’intervention à partir de cas cliniques complexes dans un environnement sécurisé. Les étudiants sont invités à se glisser dans la peau d’intervenants en interaction avec un avatar représentant une personne atteinte d’un trouble mental. Les cas sont présentés de façon réaliste et avec un souci du détail. Les expressions corporelles et faciales des avatars sont conçues avec esthétisme. Tout au long de la session la situation des avatars évolue. Les interventions des étudiants se précise en fonction des notions enseignées en classe.

excellence-enseignement-2018-16AD2I8692-credit-Jean-Rodier

Lors de la cérémonie des Prix d'excellence en enseignement. À l'avant, la rectrice Sophie D'Amours, la présidente du Conseil d'administration de l'Université Laval, Marie-France Poulin, et les lauréats Caroline Gagnon, Sophie-Jan Arrien, Marie-Christine Saint-Jacques, Marie-Claude Boivin, Christine Hamel et Louis Bélanger. À l'arrière: les lauréats Robert Delage, Isabelle Fortin-Dufour et Marc Parizeau, ainsi que le vice-recteur adjoint aux études et aux affaires étudiantes, Claude Savard.

Photo: Jean Rodier

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles