Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 8b | 26 octobre 2017

Actualités UL

Le plaisir d’apprendre tout au long de la vie

L'Université Laval inaugurera l'Université de tous âges à Montréal, le 15 novembre

Par Yvon Larose

L’Université Laval est présente à Montréal en formation continue depuis une vingtaine d’années. Cet automne, son offre de formation sur ce territoire s’est enrichie de quatre nouveaux cours. Ces cours portent sur la langue espagnole, le maintien cognitif, l’histoire et la théologie. Ils ont la particularité de s’adresser aux préretraités et aux retraités de 50 ans et plus. Ils se donnent dans les locaux de l’Université situés sur la rue Sherbrooke Ouest, à l’intérieur d’une nouvelle structure administrative, l’Université de tous âges à Montréal (UTAM). L’inauguration de l’UTAM aura lieu le 15 novembre en présence de la rectrice Sophie D’Amours.

«Avec le franc succès de l’Université du 3e âge de Québec (UTAQ), un secteur de la Direction générale de la formation continue (DGFC) de l’Université Laval, nous avons décidé de proposer des formations à Montréal, explique la directrice générale de la DGFC, Nicole Lacasse. Nous sommes très attentifs à ce que font les établissements montréalais pour les 50 ans et plus. Dans une perspective complémentaire, nous voulons apporter une valeur ajoutée à ce qui se fait et surtout répondre aux besoins des adultes de cette tranche d’âge.»

L’UTAM véhicule une vision humaniste des choses. Selon la directrice générale, il est utile à tout âge de savoir, d’apprendre, d’acquérir des connaissances. «Dans la société du savoir, la formation universitaire doit être flexible et accessible au-delà de la carrière professionnelle.»

Soixante-cinq personnes sont présentement inscrites à l’UTAM. «Nous avons offert quatre cours pour démarrer les activités et l’essai est concluant, affirme Nicole Lacasse. Nous montons à six cours pour la session d’hiver.»

Depuis 30 ans, l’UTAQ offre un programme varié de formations, de conférences et d’ateliers aux personnes de 50 ans et plus de la grande région de Québec. Ce programme comporte actuellement plus de 250 activités d’apprentissage. Les étudiants n’ont pas d’examens à faire ni, généralement, de travaux. Des professeurs et des chargés de cours de l’Université Laval donnent la plupart des cours. Plusieurs des formateurs sont retraités. L’UTAQ a des installations à l’Université Laval ainsi qu’à Charlesbourg, à Lévis et à Montmagny.

«En 2016-2017, l’UTAQ a attiré plus de 3 500 personnes qui se sont inscrites à au moins une activité», indique la présidente de l’Association des étudiantes et étudiants de l’Université du 3e âge de Québec, Carole Rivard-Lacroix.

Les premiers pas de Carole Rivard-Lacroix à l’UTAQ remontent à 2004. Psychologue de formation, celle-ci a fait carrière en publicité. Au début de sa retraite, elle voulait explorer les arts visuels, plus particulièrement la peinture.

«Au fil des ans, raconte-t-elle, j’ai pris des cours dans différents domaines pour le plaisir d’apprendre, mais plus encore pour comprendre le monde dans lequel nous vivons. Être étudiante à l’UTAQ a été bénéfique pour moi.»

Les étudiants de l’UTAQ ont la possibilité d’acquérir, d’enrichir et de partager des connaissances. Ils peuvent aussi développer des habiletés. L’UTAQ leur offre un milieu de vie universitaire dynamique, convivial et à l’écoute de leurs besoins.

«Des études scientifiques, dit-elle, ont fait la preuve que l’apprentissage contribue à retarder les problèmes cognitifs qui viennent avec l’âge. L’acquisition de connaissances serait l’un des meilleurs moyens de favoriser un vieillissement actif et en santé. À l’Association, notre leitmotiv est « Apprendre, c’est vivre ». Lorsque la curiosité intellectuelle cesse, le déclin commence.»

Selon Carole Rivard-Lacroix, le niveau de satisfaction est plutôt élevé chez les étudiants. «Plusieurs personnes m’ont dit être contentes d’être là, explique-t-elle. Leur satisfaction découle notamment de leur sentiment d’appartenance à une communauté, celle des étudiants aînés. À la retraite, notre réseau social n’est plus le même. L’UTAQ permet d’établir de nouveaux contacts avec des gens avec qui partager des intérêts communs.»

classe informatique

Comme à Québec, les personnes de 50 ans et plus de la région de Montréal ont désormais la possibilité d'acquérir, d'enrichir et de partager des connaissances dans un milieu universitaire dynamique, convivial et à l'écoute de leurs besoins.

Écrivez-nous
Partagez