Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 20B | 2 mars 2018

Actualités UL

Questions profondes, réelle sagesse

Une nouvelle chaire de leadership en enseignement permettra de poursuivre l'enseignement de l'exégèse biblique à l'Université

Par Yvon Larose

Le lancement de la Chaire de leadership en enseignement Marcelle-Mallet en exégèse biblique, la douzième du genre à la Faculté de théologie et de sciences religieuses, a eu lieu le vendredi 2 mars au pavillon Félix-Antoine-Savard. Cette nouvelle chaire permettra de poursuivre l’enseignement de l’exégèse biblique à l’Université. Elle mettra en œuvre des méthodes de pointe ainsi que des pratiques pédagogiques innovantes dans le domaine.

«Les travaux de la Chaire seront surtout centrés sur l’Ancien Testament, précise le titulaire Sébastien Doane. Certaines activités de recherche et d’enseignement porteront sur la réception chrétienne, au premier siècle de notre ère, des textes de la Bible hébraïque. Au point de départ, le christianisme était une forme particulière d’un judaïsme messianique.»

Surnommée le «livre des livres», la Bible réunit des dizaines de textes très anciens rédigés par de nombreux auteurs sur plusieurs siècles. Ces textes sont considérés comme sacrés par les traditions juive et chrétienne. La Bible comprend deux grandes parties. L’Ancien Testament, antérieur à Jésus-Christ, remonte les siècles jusqu’à la création du monde, au contact de personnages plus grands que nature, notamment Noé, Samson et Moïse. Le Nouveau Testament, lui, met l’accent sur la vie de Jésus de Nazareth il y a 2 000 ans.

Communicateur aux multiples talents, passionné de la Bible depuis son adolescence, Sébastien Doane vient de faire la soutenance d’une thèse en exégèse biblique à l’Université Laval. Selon lui, une raison de lire l’Ancien Testament est qu’on y retrouve toute la richesse de l’humanité. «De plus, ajoute-t-il, on ne peut pas comprendre le Christ et le christianisme sans les situer dans l’Ancien Testament.» Selon lui, l’étude exégétique des textes de l’Ancien Testament peut permettre un dialogue entre religions monothéistes. «Ce dialogue, affirme-t-il, m’apparaît fondamental pour le vivre-ensemble dans le contexte actuel.»

L’enjeu derrière la Chaire est de conserver, à Québec, un spécialiste du domaine capable d’intervenir dans divers programmes d’études, groupes ou associations scientifiques. En plus d’enseigner dans les programmes de théologie, le titulaire lancera des passerelles, sous la forme de cours de culture générale sur l’Ancien Testament, vers les étudiants inscrits dans d’autres programmes. Ces derniers étudieront la Bible à partir de leur propre perspective.

«Toutes sortes de personnes s’intéressent à la Bible aujourd’hui, soutient Sébastien Doane, et il y a une grande demande pour la comprendre en profondeur. Les gens veulent réfléchir au monde actuel à partir de textes bibliques. Ce livre parle à ce qu’il y a de fondamental en nous. Il est en quelque sorte à l’origine de notre foi. Il nous aide à mieux comprendre celle-ci.» Selon lui, la Bible pose des questions profondes. Elle porte aussi une réelle sagesse en elle. «Son contenu, dit-il, peut évoquer quelque chose de plus grand que les mots.»

La Chaire produira et diffusera des connaissances. En ce qui a trait à la formation continue, elle créera une plateforme Web qui mettra en relation les textes fondamentaux de la tradition chrétienne et les arts. Elle favorisera aussi le développement de partenariats.

«La Bible est devenue un monument de la culture, explique le titulaire. Il y a vraiment un dialogue entre le monde des arts et celui de la Bible.»

La Chaire explorera les possibilités offertes par les nouvelles technologies, en particulier la baladodiffusion (podcast) permettant de rendre la connaissance sur la Bible la plus accessible possible. «Les podcasts intéressants sur la Bible sont presque tous en langue anglaise, souligne-t-il. Une autre avenue intéressante sera le concept de MOOC (massive open online course), ou formation en ligne ouverte à tous.»

Les Sœurs de la Charité de Québec assureront le financement de la Chaire à hauteur de 65 000$ par an pour une période de cinq ans. L’Université Laval bonifiera cette somme d’un montant de 50 000$ par année.

Selon le vice-recteur aux affaires externes, internationales et à la santé, Rénald Bergeron, et la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation, Eugénie Brouillet, la Chaire de leadership en enseignement Marcelle-Mallet en exégèse biblique permettra de développer un pôle d’excellence à l’Université Laval et de faire rayonner la Faculté sur le campus et à l’international.


CLE-Marcelle-Mallet-credit-Louise-Leblanc
De gauche à droite: Rénald Bergeron, vice-recteur aux affaires externes, internationales et à la santé, Gilles Routhier, doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses, sœur Monique Gervais, supérieure générale des Sœurs de la Charité de Québec, Sébastien Doane, titulaire de la chaire, et Yves Bourget, président-directeur général de La Fondation de l’Université Laval.
Photo: Louise Leblanc

sebastien-doane-israel-randonnee-desert-cr-stephanie-gravel

Sébastien Doane, à l'été 2017 en Israël, lors d'une marche d'une journée sur la route antique entre Jérusalem et Jéricho.

Photo: Stéphanie Gravel

Écrivez-nous
Partagez